La santé et la loi de Dieu

La médecine préventive

Depuis la première guerre mondiale, d’énormes progrès ont été accomplis dans le domaine de la médecine préventive. Nous avons reconnu l’importance d’un approvisionnement suffisant en eau pure, de l'évacuation immédiate de toutes les matières dégradables, de l’hygiène personnelle, de la mise en quarantaine des malades contagieux, d’une alimentation convenable et adéquate, ainsi que du fait d’éviter le surpeuplement. Nos connaissances modernes dans ce domaine proviennent des progrès scientifiques de ces 150 dernières années seulement.

Mais saviez-vous qu’il y a 3000 ans de cela, il existait un système unique et précis de santé publique parmi les Israélites ?

Les lois que Dieu donna à Israël ne comprenaient pas seulement des ordonnances religieuses, mais aussi des lois qui géraient chaque aspect de la vie communautaire, économique, agricole, sociale, etc. Celles-ci comprenaient des lois sur l’hygiène, le système sanitaire et la nourriture. L’observation de ces lois les préserverait des mauvaises maladies bien connues qui avaient été répandues en Egypte et qui se retrouveraient sur la Terre Promise.

La contamination par les cadavres (d’animaux et d’hommes)

Les précautions comprenaient la toilette des personnes et le lavage de tous vêtements, peaux, récipients en bois, etc., qui avaient été en contact avec le corps, ou la destruction de tous les objets en terre, dont on sait aujourd'hui qu’ils sont très difficiles à stériliser. Il est fait une mention spéciale de l’impureté des récipients non-couverts se trouvant à proximité d’un mort. On voulait éviter la contamination de leur contenu par les mouches qui auraient pu se poser sur le cadavre.

Les maladies contagieuses

Ceux qui souffraient de maladies contagieuses demeuraient isolés à l’extérieur du camp, jusqu’à ce qu’ils soient déclarés guéris par le prêtre. Les vêtements, les meubles, etc. qui étaient de toute évidence contaminés étaient brûlés. On mettait en pratique les principes de contrôle des maladies infectieuses, c’est à dire la déclaration (faite par le prêtre), l’isolation, l’inspection fréquente (par le prêtre), la quarantaine et la désinfection.

Après une maladie très contagieuse, le nettoyage allait même jusqu’au rasage de tous les cheveux et poils. Les objets suspectés d’avoir été contaminés étaient entièrement lavés, et s’il s’agissait de métal, ils étaient passés au feu, ce qui témoigne de la pratique de la stérilisation par la chaleur.

La destruction des ordures, etc.

Des lois prévoyaient que les excrétions soient ensevelies et que tous les autres déchets organiques soient brûlés à l’extérieur du camp.

Les lois d’hygiène

Des lois ont été données en ce qui concerne l’hygiène PERSONNELLE, en particulier au sujet de la purification après la mise au monde d’un nouveau-né, etc.

La circoncision, une mesure reconnue bénéfique pour la santé, était pratiquée dès la petite enfance, moment le plus humain, et au HUITIEME jour après la naissance. Le taux très élevé d’antitoxines dans le sang du nouveau-né, qui est transmis par la mère avant la naissance pour l’aider à combattre les maladies et les infections, commence à diminuer après la première semaine de vie. Mais le sang du bébé ne peut pas se coaguler normalement avant la deuxième semaine de vie. Par conséquent, au huitième jour, la capacité du bébé à résister à la maladie et sa capacité à coaguler atteignent toutes les deux un niveau élevé, ce qui fait de ce jour le plus propice à l’opération.

La diététique

Les aliments ont été classifiés en tant que “purs” et “impurs”, c’est-à-dire propres ou impropres à la consommation.

La viande:

Pur: Les animaux qui à la fois ruminent et ont la patte fourchue ; par exemple, le boeuf, le mouton, la chèvre, le cerf : ce sont tous des herbivores qui mangent de la nourriture pure.

De tels animaux ont plus d’un estomac, ce qui permet une purification de la nourriture avant leur assimilation.
 

Impur: 1. Les cochons, les lièvres, etc. : les animaux nécrophages ; la viande de porc a provoqué, au cours des années passées, un grand nombre de maladies et causé beaucoup de morts (dues à la trichinose, etc.)
  2. Les animaux qui marchent sur toutes leurs pattes, carnivores et charognards ; par exemple, les chiens, les chats, les loups, les lions etc. Ceux-ci sont sujets à la rage, ainsi qu’à d’autres graves maladies transmissibles.
  3. Les rampants : les animaux nécrophages ; par exemple, les lézards, les serpents, les caméléons, les tortues.
 

Le poisson:

Propre: Seulement ceux qui ont à la fois des nageoires et des écailles (il n’y a aucun poisson vénéneux dans cette catégorie).
Impropre: Ceux qui sont carnivores, les charognards et les animaux nécrophages : les requins, les anguilles, etc. et TOUS les coquillages.

Les oiseaux:

Pur: Ceux qui ne sont pas carnivores et qui ont un système digestif bien développé, par exemple le poulet, la dinde, le gibier, etc. et leurs oeufs.
Impur: Les carnivores et les charognards ; par exemple, les aigles, les faucons, les vautours, etc. ET LEURS OEUFS.
  Nécrophages : Par exemple, tous les oiseaux aux pattes palmées, les canards, les oies, etc. ET LEURS OEUFS. On trouve une substance empoisonnée dans la chair des animaux carnivores qui résulte de la consommation de viande.
 

Aliments impurs:

  Le sang : Il transmet la maladie et contient des déchets.
  Les abats : les reins, le foie, etc. (Ils contiennent du sang).
  Un animal qui semble être mort naturellement (Il est peut-être malade et contient du sang)
  Un animal déchiré par une bête dans un champ (Une maladie peut avoir été transmise par le prédateur et il contient du sang).

 Tout animal prévu à la consommation doit être totalement vidé de son SANG. Dans le passé, il y eut une absence remarquable de maladies telles que le cancer parmi les Juifs orthodoxes qui observaient les lois sur la nourriture. Les découvertes de la science moderne témoignent de la justesse fondamentale des lois divines sur la santé.

POURQUOI EMPOISONNERIEZ-VOUS VOTRE CORPS AVEC DES VIANDES IMPROPRES ? Bien que les ordonnances d’adoration aient été accomplies en Jésus-Christ et ne soient donc plus en vigueur, la loi NATIONALE n’a jamais été abrogée.

C’est SEULEMENT lorsque nous, en tant que nation, recommencerons à obéir à la LOI DE DIEU DANS SA TOTALITE, loi dont les principes sont exposés dans l’Ecriture, que nous pourrons espérer avoir la santé, le bonheur, la paix et la prospérité.

Lectures conseillées :

  • "The Covenant Health Digest - Digest of Divine Law" par H. Rand.
  • "Kingdom Law of Divine Healing" par le rév. Wm. Pascoe Goard.
  • "Nature's Big Twelve" par le rév. J. W. Shenton.
  • ‘Healing by Obedience’ by G. M. Smith.

                            Source: "Today, Tomorrow and the Great Beyond" by John S. Fox, Canada 1948