La Glorieuse Révolution

Tirée de la série 'Héritage'

Le règne du roi Jacques II d’Angleterre fut bref. Il commença en février 1685 et prit fin en décembre 1688 du fait de son " abdication " forcée par la célèbre Glorieuse Révolution. A son accession au trône, le roi Jacques promit de " préserver ce gouvernement, l’Eglise et l’Etat ensemble comme établi par la loi." Mais c’était un catholique romain zélé qui désirait rétablir le catholicisme romain en Angleterre, et tout au long de son règne, il fit tous les efforts possibles pour servir la cause romaine.

Jacques était le premier roi catholique romain qui se soit ouvertement affiché ainsi depuis l’époque de Philippe et Marie, près d’un siècle et demi plus tôt (Charles II était aussi un catholique romain, mais il cacha ce fait jusqu’à sa mort.) Son règne a été marqué par une série d’événements qui frayèrent le chemin à la Révolution Glorieuse de 1688.

Quelques mois après son accession au trône, il y eut deux rébellions, les deux révoltes ont échoué et les deux chefs furent exécutés. Cela provoqua un ressentiment amer et grandissant contre le roi. En octobre 1685 en France, le Roi Louis XIV révoqua l’Edit de Nantes, ce qui fit du Protestantisme une religion illégale. Pendant les quelques années qui suivirent, un demi million d’Huguenots Israélites quittèrent la France, la plupart se mettant en route instinctivement, vers leur famille en Grande-Bretagne, en Hollande, en Amérique du nord, en Irlande du Nord et en Afrique du Sud.

I CATTOLICI ALLA CONQUISTA
DELL'INGILTERRA.

John Bull continues to sleep

"L'INCHILTERRA PROTESTANTA E TROPPOFORTE POR TEMERE IL CATOLICISMO" - The Times.

E JOHN BULL CONTINUA A DORMIRE ... IN QUESTA ILLUSIONE IN FORZA!...

WAKE UP JOHN BULL - ON EST PRESQU'EN 1990 !

Le dessin ci-contre fut publié par L’Asino, le 4 octobre 1908.

Légende :

(En haut) Les catholiques à la conquête de l’Angleterre.

(En bas) L'Angleterre protestante est trop forte pour craindre les catholiques.- Times

(Plus bas) Et John Bull continue à dormir…se croyant fort !

Il est intéressant d’observer comment les temps ont changé depuis que le dessin a été publié pour la première fois, en 1908. En 1990, l’émergence de " l’instrument œcuménique " en Grande-Bretagne a vu l’église de Rome jouer un rôle à part entière dans la vie religieuse de la nation, menant ainsi l’Eglise et l’Etat à un conflit constitutionnel sur l’acte du Serment de Couronnement de 1953.

Le roi Jacques a établi une chapelle catholique romaine à sa cour. La Messe Romaine y était célébrée et le roi Jacques était assisté d’un prêtre jésuite. Ces agissements éveillèrent l’opposition ; parmi les opposants se trouvait Lord Halifax, un membre du Conseil Privé. En novembre 1685, le Parlement fut prorogé et ne se réunit plus jamais sous le règne du roi Jacques.

En 1686, le roi Jacques commença à abuser de son droit royal, particulièrement deux de ses droits qui sont la ‘Distribution de Pouvoir’ et la ‘Suspension de Pouvoir’. Cela éveilla encore plus l’opposition, car les hommes voyaient qu’il abusait de ces droits dans le but d’amener les catholiques romains au pouvoir. Au cours de 1687, le roi Jacques intensifia la politique catholique romaine et un Nonce papal fut officiellement accrédité à celui de St. Jacques. Au final, l’abus du droit royal conduisit à une confrontation directe en 1688 avec sept archevêques de l’Eglise d’Angleterre. Ils furent inculpés et incarcérés à la Tour, mais furent acquittés le 30 juin 1688, date à laquelle une lettre signée par sept Anglais importants fut rédigée à La Haye par l’Amiral Herbert.

Cette lettre invitait Guillaume III, Prince d’Orange, neveu du roi Jacques II, à venir en Angleterre avec une armée, pour rétablir la liberté nationale et protéger la religion protestante. Le 10 octobre 1688, Guillaume III publia une déclaration dans laquelle sont énumérés tous les actes illégaux du roi Jacques.

Guillaume III finit par se retrouver à Torbay le lundi 5 novembre 1688. Il emmena avec lui un drapeau anglais avec le blason de ses armoiries, entouré d’un texte en légende, " Pour la religion Protestante et notre amour pour l’homme, vos libertés, et propriétés." En allant à Londres, Guillaume III a rassemblé des alliés sur son chemin et le 23 décembre, le roi Jacques s’enfuit finalement en France sans même essayer de se battre.

La révolution était l’un des événements le plus importants de l’histoire britannique qui assura le Trône Protestant (du Seigneur) et la Constitution. La tyrannie a été bannie mais la monarchie absolue a été conservée. Le 13 février 1689, Guillaume III et Marie (la fille aînée du roi Jacques) acceptèrent la couronne et la Déclaration des Droits, la monarchie constitutionnelle. Le 11 avril 1689, Guillaume III et Marie furent couronnés comme des co-souverains et prirent place sur le trône de David, un trône qui doit conserver son existence jusqu’au retour de Christ.

La promesse des textes bibliques est que le trône demeurera pour toujours :

" Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi. "
2 SAMUEL 7:16

Source : 'Wake Up' magazine