Résumé des articles historiques 5-7

“Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon.” (1 THESSALONICIENS 5:21)

La Fondation Mondiale de l’Israël Britannique a entrepris de reconstituer la situation historique au temps de Jérémie en Egypte. D’après les sources disponibles, il est spécifié que Scota, Téa et Téphi étaient trois personnages différents. Un grand nombre de propositions dans cette “suggestion” sont des suppositions, et nous avons montré que nous n’avons ni l’intention ni la prétention de nous croire capables de prouver ou de réfuter ces suppositions. En d’autres termes, la faible information qui est retenue dans les documents de l’histoire irlandaise NE PEUT ETRE UTILISEE POUR PROUVER LE MESSAGE DES NATIONS  D’ISRAEL ET DE JUDA. Cependant, le fait d’insister sur les défauts des théories particulières dans ce domaine, N’ATTENUE PAS NON PLUS LA VERITE DE CE MESSAGE DANS SON ENSEMBLE, PUISQU’IL EST BASE SUR DES PREUVES ATTESTEES PAR DES SOURCES TRES REPANDUES, DE NATURE A LA FOIS HISTORIQUE ET BIBLIQUE.

Nous aimerions attirer l’attention du lecteur sur les points suivants :

  1. Il y a de solides PREUVES BIBLIQUES que le trône de David devait être perpétué en IRLANDE / en ECOSSE / en ANGLETERRE, et que Jérémie était l’homme qui devait s’acquitter de cette tâche.
  2. Il y a bien assez de PREUVES “INDIRECTES” (HISTORIQUES ET CULTURELLES) montrant que l’Irlande / l’Ecosse, et plus tard l’Angleterre, devaient être les bénéficiaires du trône de David.
  3. Les auteurs qui ont publié les arguments énumérés précédemment contre les théories de “BI” qui concernent Téa, Scota et Ollam Fodhla, ont, dans la même seconde, COMPLETEMENT SOUTENU LA VERITE D’UNE CONTINUATION DU REGNE DAVIDIQUE DANS LES MAISONS ROYALES DES ILES BRITANNIQUES, suggérant par conséquent un autre mode de continuation.

Voici les détails :

1. Les preuves bibliques de l’établissement du trône de David en Irlande

2.Les preuves corroborantes de nature historique et culturelle

3. Les preuves de l’Israël National / Juda, données par ceux qui contestent le déplacement des filles royales vers l’Irlande

Conclusion


1. Les preuves bibliques de l’établissement du trône de David en Irlande

En introduction, remarquons que Jésus avait l’habitude de parler en énigmes et en paraboles, et BEAUCOUP DE GENS SE SONT VEXES A CAUSE DE LUI, au lieu de demander humblement à Dieu de leur en montrer le sens et la véritable portée. Souvenez-vous de JEAN 6:60-66 : “ Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent : Cette parole est dure; qui peut l’écouter? ... Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui.” Oui, nous devons faire TRÈS attention à ce que nous croyons et qui nous suivons, mais nous devons AUSSI faire TRES attention A NE PAS RESISTER A DIEU EN REJETANT DES VERITES QUI NE CADRENT PAS DANS NOS PHILOSOPHIES PERSONNELLES.

Quelle base biblique suggère que Jérémie est allé sur les Iles Britanniques pour rétablir le trône de David ? Tout d’abord, comme nous l’avons déjà mentionné dans d’autres parties de notre réponse, David avait reçu UNE PROMESSE INCONDITIONNELLE, selon laquelle il y aurait TOUJOURS UN HERITIER POUR CE TRONE (voir par exemple JEREMIE 33:17). La lignée de Sédécias avait été rejetée par Dieu et devait donc être continuée d’une autre manière, si la promesse de Dieu devait se confirmer. Nous lisons que Sédécias est tombé en disgrâce, mais que la punition pour sa désobéissance ne tomberait QUE SUR LUI (EZECHIEL 17:19), ce qui laissait la voie libre aux filles royales, le “tendre rameau” d’ EZECHIEL 17:22, pour continuer la lignée royale (vous trouverez des explications supplémentaires dans l’article 3 "Bonnes Figues et Mauvaises Figues"). Nous lisons, en effet, que les filles du roi s’échappèrent en Egypte avec Jérémie, après quoi nous sommes laissés dans l’ignorance sur leurs déplacements, en ce qui concerne les Ecritures.

Nous avons ensuite la commission de Jérémie, qui est de bâtir et de planter (voir JEREMIE 1:10). Cette mission n’avait pas encore été accomplie dans la période suivant le décès de Sédécias et la fuite d’un restant du peuple vers l’Egypte. De toute évidence, c’était quelque chose qui devrait encore s’accomplir et la Parole de Dieu nous donne de PRECIEUSES INDICATIONS QUANT A L’ENDROIT OU CELA AURAIT PU SE PRODUIRE. L’une de ces indications est que cela a dû se passer dans un pays lointain, “UN PAYS QUE TU NE CONNAIS PAS” (JEREMIE 15:14), ce pour quoi l’Egypte, le voisin de longue date d’Israël, ne se qualifie pas. Nous savons également, de par les Ecritures, que Jérémie a dû aller vers un endroit où les dix tribus de l’ancien royaume d’Israël sont représentées: “ JE LE PLANTERAI SUR UNE HAUTE MONTAGNE D’ISRAEL.” (EZECHIEL 17:23)

Une autre prophétie au sujet du trône devait encore s’accomplir : “ Et toi, profane, méchant, prince d’Israël, dont le jour arrive au temps où l’iniquité est à son terme! Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: La tiare sera ôtée, le diadème sera enlevé. Les choses vont changer. CE QUI EST ABAISSE SERA ELEVE, ET CE QUI EST ELEVE SERA ABAISSE. J’en ferai UNE RUINE, UNE RUINE, UNE RUINE . (trad. lit. de l’anglais, voir notre article sur la KJV : je RENVERSERAI, RENVERSERAI, RENVERSERAI). Mais cela n’aura lieu qu’à la venue de celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai.” (EZECHIEL 21:30-32). Cela correspond au DEPLACEMENT DU TRONE de la PALESTINE VERS l’IRLANDE, de l’IRLANDE VERS l’ECOSSE et de l’ECOSSE VERS l’ANGLETERRE (pour répondre brièvement à l’une des questions qui se posent fréquemment : cette écriture décrit le déplacement du trône, et non de la Pierre de la Destinée. La pierre a été transportée à Edimbourg, en Ecosse : mais bien sûr, le trône est resté à Londres). En combinant cela avec EZECHIEL 17:24, “ Et tous les arbres des champs sauront que moi, l’Eternel, j’ai abaissé l’arbre qui s’élevait (Juda) et élevé l’arbre qui était abaissé (Israël), que j’ai desséché l’arbre vert et fait verdir l’arbre sec. Moi, l’Eternel, j’ai parlé, et j’agirai.” Il s’entend que la couronne devait être enlevée de la tête de Sédécias (le méchant prince) et qu’il fallait trouver une autre manière de continuer la royauté, " LES CHOSES VONT CHANGER " (EZECHIEL 21:31). Ce qui est abaissé (Dieu n’avait jamais autorisé Israël à porter la couronne, voir OSEE 8:4) sera élevé et récupèrera la royauté avec Juda, dans un seul pays. Nous devrions nous souvenir de la “brèche” qui eut lieu entre les fils de Juda, Pérets et Zérach (voir GENESE 38:28-29). Sédécias représente la maison de Juda, la lignée de Pérets, alors qu’Israël représente la lignée de Zérach.

EZECHIEL 37:22 est une preuve biblique que : a) LE ROYAUME DEVAIT DURER, et b) QUE CETTE BRECHE DEVRAIT ETRE REPAREE à un moment donné: “ Je ferai d’eux UNE SEULE NATION DANS LE PAYS, DANS LES MONTAGNES D’ISRAEL; ILS AURONT TOUS UN MEME ROI, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes.” Cela aussi ne peut avoir eu lieu qu’APRES Sédécias, car jusqu’à ce moment-là, nous avions toujours les deux maisons de Juda et d’Israël. Et souvenez-vous que Jérémie se devait de terminer sa commission de planter EN ISRAEL (EZECHIEL 17:23)

Le trône a dû être déplacé (renversé) trois fois, puis en rester là, jusqu’au retour de Christ. De manière intéressante, il fallait que ce “déplacement” se passe DANS UN ET UN SEUL PAYS car Dieu avait promis à Israël dans 2 SAMUEL 7:10 et 1 CHRONIQUES 17:9: “ j’ai donné une demeure à mon peuple, à Israël, et je l’ai planté pour qu’il soit FIXE ET NE SOIT PLUS AGITE.” Ceci est important : Une fois qu’ils avaient atteint “ cette demeure qui leur appartient ” , et que le trône de David y fut planté, ils ne devaient PLUS AVOIR A DEMENAGER . L’EMPLACEMENT DE CE PEUPLE AUJOURD’HUI EST donc LE MEME, LA OU JEREMIE AVAIT IMPLANTE LE TRONE DE DAVID IL Y A PLUS DE 2500 ANS ! Les prophéties qui se rapportent donc à ce jour ou à l’emplacement de ce peuple juste avant le retour du Christ, vont révéler l’endroit de la plantation de Jérémie.

Et encore, la Parole de Dieu NOUS GUIDE VERS L’ENDROIT OU IL FAUT CHERCHER, nous donnant des indications sur l’endroit où le trône devait être établi et où Israël devait demeurer :
" Je mettrai sa main [le sceptre] SUR LA MER."
(PSAUME 89:25)
" Nations, écoutez la parole de l’Eternel, et publiez-la DANS LES ILES LOINTAINES ! dites: Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, et il le gardera comme le berger garde son troupeau." (JEREMIE 31:10)
" Les voici, ils viennent de loin, Les uns DU SEPTENTRION ET DE L’OCCIDENT [ou du Nord-Ouest] ; les autres du pays de Sinim." (ESAIE 49:12)

En résumé :

  • Jérémie devait toujours accomplir sa mission de construire et de planter ;
  • La lignée royale devait s’implanter dans une terre lointaine, là où Juda et Israël seraient réunis sous un trône ;
  • Les tribus d’Israël, où Jérémie devait aller, devaient vivre au Nord-Ouest de Jérusalem, dans des îles lointaines, sur la mer ;
  • Avec lui se trouvait, dans le groupe qui s’échappa de la Palestine, les filles du roi ; elles étaient les dernières personnes que la Bible identifie comme perpétuant la promesse de Dieu faite à David.

 

Il ne reste plus qu’à rassembler tous les faits...

[Haut de page]

2. Les preuves corroborantes de nature historique et culturelle

Un certain nombre de MARQUES NATIONALES relient l’Irlande à Juda / David ; ainsi, il est probable que le trône fût implanté là :

  • Le drapeau de l’Ulster montre une main rouge (symbole de la lignée de Juda / Zérach, GENESE 38:27-30), l’étoile de David (symbole de Juda / Pérets / lignée de David) et la couronne simple (montrant comment les deux lignées se rejoignent)
  • La “HARPE DE DAVID” a souvent été utilisée comme l’emblème national de l’Irlande
  • On dit du fils de Juda, Schéla, (GENESE 38:5) qu’il fut l’ancêtre des artisans de fines toiles de lin d’Irlande
  • Machol, le fils de Zérach, fils de Juda, devint l’ancêtre des Milésiens qui dirigèrent l’Irlande
  • Dan, le frère de Juda, était l’ancêtre des “Tuatha de Danaan”, la “tribu de Dan”, le peuple qui s’installa en Irlande du Sud
  • “Lia Fail”, la Pierre de la Destinée, fut apportée d’Irlande et suivit ensuite le trône en Ecosse, puis ensuite en Grande- Bretagne. (NB : Nous sommes conscients des diverses discussions qui se poursuivent au sujet de cette Pierre, et nous sommes tout à fait prêts à fournir des renseignements sur la “Pierre de la Destinée” à ceux qui seront intéressés... Notez aussi qu’il est impossible que cette pierre soit `originaire d’Ecosse’ , comme beaucoup de gens l’ont suggéré, car nous savons comme fait établi que cette pierre fut emmenée d’Irlande en Ecosse... et qu’elle provenait, bien entendu, de Palestine.)

Beaucoup plus de signes ont été trouvés en Ecosse et en Angleterre, reliant les Iles du Nord à Israël, ce qui montre que les Iles Britanniques ETAIENT L’ENDROIT OU LE TRONE DEVAIT ETRE DEPLACE.

[Haut de page]

3. Les preuves de l’Israël National / Juda, données par ceux qui contestent le déplacement des filles royales vers l’Irlande

La nature contradictoire de quelques-unes des données historiques en a conduit certains à soutenir que Jérémie ne se soit JAMAIS approché de l’Irlande. Cependant, ces mêmes auteurs ont SOUTENU la connaissance de la progéniture de David qui continuerait à régner sur les Iles Britanniques.

John D. Keyser, auteur de l’article “Jérémie en Irlande – réel ou imaginaire”, conclut un autre article qui est disponible sur Internet, en disant :“Les ROIS IRLANDAIS et ECOSSAIS, FERGUS et EDOUARD Ier LUI-MÊME, étaient TOUS DESCENDANTS DE JUDA PAR LA LIGNEE DE ZERACH. En fait, l’histoire rapporte qu’Edouard Ier avait l’habitude de vanter sa DESCENDANCE DES TROYENS, qui descendaient eux-mêmes de DARDA, le frère de CALCOL… qui était le petit-fils de Juda ! C’est là où se rejoignaient deux lignées de Juda, un sujet à traiter dans un autre article ! Cette histoire incroyable de Lia Fail, bien qu’aussi fascinante qu’un roman à suspense ou un roman d’aventure, sert à témoigner de l’intervention de la MAIN DE L’ETERNEL DIEU dans les affaires des nations successives qui reçurent l’une après l’autre la Pierre-Pilier de Jacob sur leur sol. Dans tous les pays où la pierre est passée, LA RACE ROYALE DE JUDA a régné sur les peuples d’Israël, alors qu’ils étaient en route pour “l’endroit fixé” dans l’Ouest : les Iles de la Grande-Bretagne ! ” (http://www.biblemysteries.com/library/liafail/)

Michael S. Sanders, qui argumente exactement les mêmes lignes que les débats opposés des Articles 5-7 (et qui utilise le même article “Après le BI”), conclut son article en déclarant :
“Je veux être particulièrement clair sur le fait que, bien que la maison royale de Grande-Bretagne NE soit PAS directement descendue du Roi David d’Israël par la LIGNEE MALE, elle est, selon toute probabilité, descendue du Roi David par une épouse ou un descendant de sexe féminin de ce roi qui s’est mariée dans la lignée de Brutus. Si c’était le cas, la Reine Elizabeth descendrait de Juda à la fois par la lignée de Zérach et celle de Pérets. La lignée de Zérach ARRIVA EN IRLANDE par Hérémon, le petit-fils de Calcol ; et la lignée de Pérets arriva en GRANDE-BRETAGNE quand Joseph d’Arimathée fonda l’Eglise de Dieu à Glastonbury. Lisez notre article “La Pierre Rugissante: L’Histoire Incroyable de Lia Fail”, pour plus de détails sur la lignée de Zérach arrivant en Irlande.” (http://www.biblemysteries.com/library/jeremiah/)

[Haut de page]

En Conclusion :

Les différentes théories sur Jérémie et les filles royales donnent lieu à des discussions intensives. Nous devons évaluer les nouvelles preuves avec précaution, lorsqu’elles sont publiées. Tout ce débat n’atténue pas néanmoins la preuve incroyable en ce qui concerne les prophéties et leur accomplissement historique des déplacements des tribus d’Israël vers le Nord-Ouest, dans les Iles Britanniques, la Scandinavie et au-delà.

Une fois de plus, c’est le lecteur qui fait son choix. La confusion sur l’identité de Téa, Téphi et Scota est, même aux yeux de la Fédération Mondiale de l’Israël Britannique, un problème reconnu. MAIS est-ce que cela neutralise l’abondance d’écritures de la Parole de Dieu, qui nous montrent les “marques d’Israël”, l’abondance des indices historiques nous aidant à identifier les “tribus perdues”, l’abondance d’éléments linguistiques, culturels et spirituels prouvant qui est l’Israël d’aujourd’hui ?

[Haut de page]