Le pape empoisonné après 33 jours

Un livre révèle le contexte de la mort de Jean-Paul I

Londres
Le Pape Jean-Paul I qui fut à la tête de l’Église Catholique pendant seulement 33 jours en 1978, a été assassiné, prétend l’auteur britannique David Yallop dans son livre “ Au Nom de Dieu ” qui sera publié cette semaine. Il est arrivé à cette conclusion après 3 années d’investigations, en découvrant que des membres de la loge italienne (P2), secrète et interdite, ont autorisé l’empoisonnement du Pape.

Mystérieux décès 33 jours après son élection : John Paul I Mystérieux décès 33 jours après son élection: John Paul I Jean-Paul I a été retrouvé mort dans son lit par son secrétaire particulier au matin du 29 septembre 1978. La cause officielle de la mort : une crise cardiaque.

Yallop, cependant, dit que “ c’était un meurtre ”. Il se fonde sur des interviews avec “ des sources haut placées au Vatican ” et déclare comme indices une série d’évènements inexplicables qui ont accompagné la mort du pape.

Il n’y a eu aucune autopsie selon Yallop, quoi que le dirigeant de l’église, âgé de 65 ans n’ait jamais eu de problème cardiaque avant sa mort. Toutes ses affaires personnelles ainsi que son testament ont été enlevés de sa chambre et n’ont jamais été revus. Il existe des opinions contradictoires en ce qui concerne l’heure de sa mort, il a été officiellement déclaré que le défunt tenait un livre entre ses mains alors qu’il s’agissait de documents indiquait Yallop.

Il voit le motif de l’assassinat comme étant du à l’intention de Jean-Paul I de mettre un terme à l’interdiction ecclésiastique du contrôle artificiel des naissances. Mais, par dessus tout ; il voulait relever quelques dignitaires de leurs fonctions et justifier les finances du Vatican.

Yallop nomme aussi des membres qu’il soupçonne de la loge maçonnique secrète « P2 ». Par exemple, le fondateur de la loge franc-maçonnique à tendance fasciste, Licio Gelli : ou Jean Víllot (en ce temps-là cardinal secrétaire d’état) ; ou l’évêque Paul Marcinkus qui en tant que chef d’administration de la Banque du Vatican a fait des affaires frauduleuses avec « Ambrosia » (une banque privée) ; ou leur directeur Roberto Calvi, qui a lui aussi perdu la vie dans des circonstances mystérieuses.

Traduit de l’Allemand : " Papst wurde nach 33 Tagen vergiftet "

Source : Article du journal - Munich TZ (12.06.84)