Nous sommes des créatures merveilleuses !

L’embryon est une cellule tout à fait unique. Génétiquement humain, il comporte 46 chromosomes et 30 000 gènes, possèdant tout le matériel nécessaire à la constitution d’un être humain adulte. En 18 jours, bien avant même que la majorité des mères ne s’aperçoivent qu’elles portent un enfant, le cœur effectue le premier de 3 milliards de battements qui rythment une vie de 80 ans. 22 jours plus tard seulement, les ondes cérébrales peuvent être enregistrées et l’enfant à naître bouge déjà. Ce cerveau est dès lors activement engagé dans bien plus que les simples fonctions du système nerveux autonome. Des études montrent que de la semaine 28 à 32, l’enfant à naître est en fait capable de se souvenir.

Le cerveau

Le cerveau humain est l’agencement de matière le plus complexe de l’univers. Même s’il ne pèse environ que 1,5 kg, le cerveau défie toute explication, excepté celles qui prennent en compte un Créateur. Cela n’est cependant pas seulement dû à sa complexité. Nos cerveaux ont été faits pour fonctionner à un niveau qui nous permet d’avoir une relation avec Dieu Lui-même.

Un cerveau possède en moyenne dix milliards de neurones. Chacun de ces neurones a quelque 25 000 connections à d’autres neurones. Le nombre total de connections dans notre cerveau est d’environ dix milliards de fois 25 000. Il a été estimé que le cerveau peut contenir un million de fois plus d’information que quiconque pourrait apprendre en toute une vie. Si c’est vrai, cela suggère que l’homme était supposé avoir une durée de vie bien plus longue que 70 ou 80 ans.

Grâce au cerveau, vous pouvez écouter quelqu’un parler et commencer à réfléchir à votre réponse au même instant. Pendant ce temps, votre cerveau dirige aussi d’autres actions, comme les battements du cœur, la respiration et les échanges chimiques du sang, sans que nous nous en apercevions. Votre cerveau, grâce à un système sensoriel très développé, permet à vos doigts de ressentir une vibration d’environ deux dizièmes de millimètre, et de percevoir environ dix millions de couleurs différentes.

Le cerveau humain est aussi l’un des agencement de matière les plus dynamiques de l’univers. Votre cerveau, lorsqu’il se concentre de façon intense, peut brûler autant de calories que vos muscles en exercice ! Un temps de réflexion intense peut être littéralement aussi exténuant qu’une séance d’entraînement sportif ! Plus de 100 000 réactions chimiques se produisent chaque seconde au sein du cerveau.

Il est généralement reconnu que le cerveau est aussi un émetteur radio. Il envoie des signaux électriques que l’on peut mesurer. Ces signaux continuent à être envoyés jusqu’à 37 heures après la mort.

Le chronométreur du corps

Le cerveau est aussi responsable de notre horloge biologique. Notre corps est régi par de nombreux rythmes différents. Par exemple, la température corporelle fluctue au cours de la journée selon un cycle d’environ 24 heures. La pression artérielle peut augmenter ou baisser jusqu’à plus ou moins 20% sur un cycle de 24 heures. Certains rythmes du corps effectuent leur cycle complet en quelques heures, d’autres en sept jours, et d’autres encore en 28 jours environ. Dans chaque cas, un organe ou plus est responsable de chaque rythme. Aucune de ces horloges n’est réglée à la même heure ! Cela pourrait être la pagaille.

Pour éviter un chaos absolu total, le cerveau possède une horloge générale qui coordonne toutes les autres horloges du corps. Cette horloge générale porte le nom de système nerveux central (SNC). Ensemble, le SNC et l’hypothalamus produisent une gamme colossale de signaux chimiques pour " faire tourner la machine ".

Guérison

Fut un temps, on croyait qu’une place bien particulière était attribuée dans le cerveau à chacune de nos attitudes et de nos compétences variées. Les chercheurs en médecine sont aujourd’hui en train de découvrir que si une partie du cerveau est endommagée de façon irrémédiable, d’autres parties du cerveau prendront le relais.

Cela n’est pourtant pas toujours le cas. Cela demande qu’un effort soit founi de la part de la personne. Si un labeur acharné n’est pas mis en œuvre afin de redévelopper une compétence perdue, le cerveau ne se forcera pas à assigner cette fonction à une autre partie du cerveau. Cela fonctionne aussi dans l’autre sens. Même dans le cas où le cerveau n’est pas endommagé, un échec à utiliser une compétence particulière ou un membre, entraînera un rétrécissement de la zone du cerveau qui le contrôle.

Cela signifie que nous ne sommes pas, comme beaucoup le pensent, enfermés dans nos mauvaises habitudes, ou des péchés. Nous découvrons que la transformation de notre esprit par la puissance de Dieu n’est pas seulement quelque chose qui se passe au niveau spirituel, mais que des changements physiques surviennent dans notre cerveau, résultant de notre attitude. Votre esprit est-il transformé par la puissance de Dieu, ou conforme au monde ?

Plus qu’un corps

La science a-t-elle une vue purement matérialiste de l’homme, comme il est souvent dit ?

Nombreux sont les scientifiques de renommée qui croient que l’homme possède une part immatérielle. On compte parmi eux les prix Nobel John Eccles et George Wald. Eccles croit qu’il est possible que l’évolution puisse expliquer ce chef-d’œuvre qu’est notre corps. En revanche, il écrit : " Chacun d’entre nous est un être unique et conscient, une création divine... C’est la seule possibilité logique au vu de toutes les preuves." Il pense que les scientifiques qui disent qu’il est possible d’expliquer le fonctionnement de l’être humain grâce à des principes matériels, propagent plutôt une forme de superstition moderne. Leur opinion, dit-il, est dépassée. Il parle en ces termes : " Ils ne nous amènent nulle part. Le matérialisme amène à une vie vide et sans espoir, une vie sans valeurs." Le concept de Eccles sur le coté spirituel de l’homme ne doit toutefois pas être confondu avec le concept chrétien de l’âme.

Wald croit quant à lui que la part spirituelle de l’homme se trouve dans une dimension hors de l’espace et du temps. Monsieur Karl Popper, célèbre pour sa théorie de la " méthode scientifique ", croyait également que l’homme est doté d’une composante spirituelle. Tout comme le neuro-biologiste Roger Sperry.

La leçon à en tirer est de ne laissez personne vous raconter que les scientifiques ont démontré que l’homme est une créature matérielle, dénuée de nature spirituelle. Certains des scientifiques les plus cultivés du monde ne seraient pas d’accord avec ces revendications que l’homme n’est qu’un corps sans esprit.

Nous sommes des créatures vraiment merveilleuses ! Nous sommes façonnés par la main de Dieu dans le ventre de notre mère, en des créatures si merveilleuses que l’œuvre de Dieu est indéniable.

de Paul A. Bartz

Source : 'Creation Ex-Nihilo'