Juste une pensée

A l’aube de ce siècle, un jeune garçon autrichien jouait près de chez lui, en mettant en scène son imagination. Ses voisins le voient encore grimper sur les pommiers ou imiter les soldats Boer (Afrikaner) en train de se battre contre les anglais.

Quelques personnes se rappellent même la façon dont il se tenait sur une colline près de Leonding donnant l’ordre d’attaquer à ses soldats imaginaires en gesticulant violemment, jusqu’à ce que son père l’appelle pour dîner. Les habitants de la ville se souviennent aussi d’une autre chose plutôt étrange. On pouvait souvent le voir la nuit assis sur le mur du cimetière regardant les étoiles, perdu dans ses pensées.

Les pensées de ce jeune garçon ont couté la vie à des millions de personnes. Il s’appelait Adolphe Hitler. L’extermination a été engendrée par juste une pensée.

Les mauvaises pensées sont fatales ! Dans la Bible, il est écrit " Car il (l’homme) est comme les pensées de son âme..." (PROVERBES 23:7).

La psychologie moderne prouve que des pensées qui prennent les mêmes chemins dans le cerveau finissent par laisser une mémoire. Chaque pensée qui arrive au cerveau y laisse une trace infime. Si l’on conçoit souvent les mêmes pensées, la trace infime devient empreinte et il devient de plus en plus difficile de penser différemment. Un magazine a récemment publié un article à propos d’un homme d’affaires prospère de la côte Est. Une nuit, il a été pris d’une impulsion soudaine de tuer quelqu’un. Au lieu de contrôler son impulsion, il lui a cédé. Au final, la pensée a gagné de plus en plus de crédibilité. Enfin, cette idée l’obséda et il passa à l’acte.

L’homme perdit le contrôle de lui-même. Il pris sa voiture et commença à suivre une femme qui conduisait devant lui. Lorsqu’elle arriva chez elle, il l’étrangla et la poignarda de 15 coups de couteau. C’est ainsi que sa pensée devint réalité !

Caïn a eu la pensée : " Venges-toi de ton frère ", et il tua Abel.

Samson a eu la pensée : " Entre chez une prostituée ", et tout un peuple a souffert.

Haman a eu la pensée : " Tu pendras Mardochée ", et il a été pendu à sa propre potence.

Judas a eu pensée : " Trahis Jésus ", et son nom est jusqu’à ce jour associé à la traîtrise.

Ils ont tous d’abord eu des idées, juste des pensées.

Mais les pensées sont puissantes. Elles nous dirigent et nous mènent dans une certaine direction. Elles nous amènent soit à la vie et à l’obéissance à Dieu, soit à la perdition éternelle avec Satan. Les pensés ont leur propres lois, voyez-vous. Si la pensée vient de Dieu, elle sera accompagnée de la mentalité de Dieu. Elle sera positive. Elle sera édifiante, constructive et nous fortifiera. Si la pensée vient de Satan, elle sera accompagnée de sa mentalité destructrice. Elle causera la peine, la déprime, le désespoir et la peur.

Examinez d’où proviennent la majorité de vos pensées : de vos amis, de la télévision et la radio, des livres que vous avez lu, de la vie familiale ou de votre éducation, etc. Si vous nourrissez votre cerveau de littérature de hall de gare et de passe-temps discutables, vous n’aurez probablement pas de pensées saines.

Quand une pensée arrive, essayez de comprendre sa nature, et comparez-la avec le type de pensée attendu dans l’écriture :

PHILIPPIENS 4:8

Ce n’est que dans l’éternité qu’il sera révélé combien notre vie a été influencée par " juste une pensée " !

Traduit de l’allemand : " Nur ein Gedanke "