La Création et l’âge apparent

 En termes laïcs, l’ENTROPIE est la mesure de l’état de désordre au sein d’un système. Cette loi montre la tendance à la dégradation : l’énergie se raréfie, l’ordre décroît, l’information s’amoindrit, et l’évolution devient impossible.

Nous mesurons le passage du temps grâce au déchargement d'une pendule, ou grâce au taux de désintégration radioactive quand on l’applique aux mesures. Ces deux méthodes sont liées à une augmentation de l’entropie. Mais les règles de l’entropie étaient-elles les mêmes quand la création a eu lieu ? Prenons un exemple pour mieux visualiser les choses :

Au commencement, il est dit que Dieu a pris la " poussière de la terre " et qu’Il a formé Adam de celle-ci.1 Ensuite, Il insuffla le souffle de vie en lui et Adam devint une âme vivante. La Bible ne dit pas qu’Adam a été formé en tant que nouveau-né. Selon le récit biblique, il n’existait pas de parents pour prendre soin de lui. Il a donc dû être créé à l’âge adulte et posséder d’emblée ses cinq sens pleinement développés afin de pouvoir se débrouiller seul dès le départ.

Voyons maintenant plusieurs conséquences qu’engendre la création. Adam est là, dans la beauté éclatante de la nouvelle création, tout juste issue des mains du Créateur. Devons-nous préciser qu’il n’est vieux que de deux respirations, ou de cinq secondes ? Il vient de gonfler ses poumons de l’air pur d’Eden. Mais quel âge Adam semble-il avoir, selon notre connaissance de la mesure du temps ? Il est adulte, probablement bel homme, et mature. Cela prend, à notre propre échelle de temps, environ 20 à 30 ans à l’homme avant d’arriver à maturité ; et Adam est manifestement un homme mature. Par conséquent, nous pouvons estimer que l’âge d’Adam est aux alentours de 20 à 30 ans.Bien qu’en réalité, nous savons qu’il n’est vieux que de deux inspirations, ou de cinq secondes.

Cet exemple démontre qu’en ce qui concerne la création, les lois de la thermodynamique (loi d’entropie) telles que nous les connaissons, sont inversées. De même, les lois gouvernant le temps ne fonctionnent pas non plus. Adam est vieux de cinq secondes seulement, et pourtant il a le physique d’un homme ayant entre 20 et 30 ans. Non seulement pour Adam, mais cette apparence d’un certain âge est vraie aussi pour chaque chose créée.

Le Dr. Karl Barth, fameux théologien suisse fondateur du mouvement néo-orthodoxe, renforce cette même idée à propos de la création quand il dit que quand Dieu créa, la création avait un passé.2 Il doit exister une illusion du passage du temps. Cela a certainement été le cas, puisque notre concept de l’entropie, et donc du passage du temps, ne peut pas s’appliquer lors de quelconque acte créateur.

Cela doit aussi être le cas pour la création du cosmos et de la terre. D’où le fait qu’un acte créateur doit être accompagné de l’âge apparent de cette chose, et cette apparence représente la nature même de la création " ex-nihilo ". Le fait que cette illusion est innée peut être prouvé dans l’exemple suivant :

Si un mélange de plomb et d’uranium dans une roche avaient été créé au commencement, on pourrait connaître d’emblée son âge apparent. Nous savons que certains isotopes du plomb augmentent vers la fin du processus de désintégration radioactive de l’uranium. En mesurant la quantité de plomb dans un minerai d’uranium nous pouvons déterminer l’âge de la roche. Puisque cela prend un nombre « x » d’années pour former une quantité « y » de plomb à partir d’une quantité « z » d’uranium, alors en mesurant la quantité de plomb dans la roche, nous pouvons déterminer son âge ; puisque le pourcentage de désintégration demeure constant. Cependant, quand un acte créateur produit une roche contenant, par exemple, cinq grammes de plomb et cinq grammes d’uranium, les calculs ultérieurs seront erronés pour les raisons suivantes : les cinq grammes de plomb auront automatiquement l’apparence d’avoir dérivé de l’uranium au cours de millions d’années. Alors qu’ils ne sont pas dérivés, mais créés " de novo ". En réalité, le mélange de plomb et d’uranium a été créé tel quel, mais après avoir été crée il ne peut qu’avoir l’apparence de millions d’années.

Notre compréhension actuelle de l’acte créateur est tellement restreinte que nous ne savons pas vraiment comment le prendre en compte dans nos calculs ; même si la science physique requiert un acte créateur actif afin d’être en mesure d’expliquer l’existence et l’ordre de la vie, des atomes et l’univers subatomique des particules, des ondes et des orbites. C’est pour la raison fondamentale d’un acte créateur qui soit à l’origine du cosmos, qu’il est par principe impossible de se mettre d’accord de façon catégorique sur une date rationnelle de la création. La science requiert un acte créateur afin de pouvoir expliquer l’existence, mais cet acte créateur doit produire un âge et un temps apparents. En outre, il faut garder à l’esprit qu’avant que l’espace et la matière n’existent, le temps n’existait pas non plus. Ainsi, pour être scientifiquement valable, nous devons être très prudents là où la notion de temps est impliquée, pour la datation en particulier.

Par conséquent, lorsque Dieu a créé un arbre, cet arbre avait déjà des anneaux de croissance dans le bois dès le moment où il fut créé. En effet, la création de l’arbre est accompagnée de son âge apparent, là où finalement, il n’a pas d’âge.

Par le Professeur A. E. Wilder-Smith

Dr. Ès. Sc., Membre de la “ Royal Society of Chemistry ”

Source : 'Creation Ex-Nihilo', Vol.9, No.1 (Adapté du livre 'Man's origin, Man's Destiny')

  • 1. GENESE 2:7
  • 2. Karl Barth, cité par Richard Overman, dans ''Evolution and the Christian Doctrine of Creation” , “Westminster Press”, Philadelphie, 1967, p.281