Comment vaincre dans une lutte spirituelle

Deutéronome est le récit de la Loi et des œuvres de Dieu au sein du peuple d’Israël. En DEUTERONOME 11:1-8, Moïse parle aux anciens des Israélites qui étaient des enfants 40 ans auparavant, alors qu’ Israël re¬fusait d’entrer dans le pays de Canaan. "Car vos yeux ont vu toutes les grandes choses que l’Eternel a faites. Ainsi, vous observerez tous les commandements que je vous prescris..." (Versets 7 et 8). Disons "chaque (parole)". Il ne s’agit pas que des Dix Commandements, mais de chaque parole "que je vous prescris aujourd’hui, afin que vous ayez la force... ". Ecrivez-le dans votre Bible : la force nous est donnée lorsque nous obéissons. Une vie d’obéissance à Dieu éloigne les attaques sataniques. On est en mesure de dire à Dieu : " Dieu, me voici, je suis pur devant toi ". On se sent grand !!

Je vais vous donner des principes tout simples qui vous enseigneront à ressortir vainqueur des batailles où l’enfer se déchaîne contre vous et que vous êtes tout seul au beau milieu du désert. Il y a de cela environ 27 ans, je me suis reveillé avec les pensées et le cerveau confus. C’était comme un brouillard. Je me sentais oppressé. Je pouvais à peine me lever et mon cerveau n’a pas répondu de la journée. Je pensais que cela passerait vite. Je ne réalisais pas encore que je commençai une traversée des enfers qui allait durer sept mois. Le diable me disait que j’avais toutes sortes de maladies, et que j’allais mourir, mes enfants étant encore jeunes. L’Eglise ne pourrait en aucun cas prendre soin de ma famille. J’étais voué à l’échec, ma femme serait réduite à la mendicité, et mes enfants grandiraient aigris contre Dieu. Il me mentait par tous les moyens possibles et imaginables. Le diable m’enfonçait sous terre. Je ne pouvait plus dormir ; j’avais peur de tout le monde. J’ai même déplacé mon bureau paroissial dans un lieu où je ne pouvais être trouvé que si je le voulais..

Je ne me sentais délivré que lorsque j’étais dans la salle de prière ou bien quand je prêchais. Je n’avais pas le droit de tout laisser tomber, cela m’aurait couté trop cher. L’un des meilleurs moyens de s’en sortir quand les difficultés vous assaillent est de se mettre à corps perdu au service des autres.

Quand je prêchais, je montais littéralement en flêche vers Dieu. Un jour, en quittant l’église mes mains se sont mises à trembler dès que je fus au volant de ma voiture. Je ne faisais rien de mal. Je me repentais même de choses que je n’avais pas faites. Mais j’ai découvert par cette expérience la puissance de la Parole de Dieu et à me tenir prêt à obéir à Dieu.

J’ai sorti ma Bible, un gros bloc de papier, et la grande Con¬cordance de Strong, et cherchai toutes les Ecritures sur le sujet de la peur, de l’anxiété, de la dépression, et tous leurs synonymes . Du coté gauche de la page j’écrivais l’Ecriture, puis j’écrivais sa signification, et enfin je me demandais, " Cela s’applique-t-il à moi ?

Après avoir passé à peu près trois semaines à chercher dans la Parole, à examiner tous ces mots, je remarquai que la " chose " se retirait de moi. Je n’avais pas fait de requête de prière auprès des grands prédicateurs. Je me suis simplement tourné vers la Parole et j’ai commencé à expérimenter la puissance de la Parole de Dieu au moment où je l’ai appliquée à ma vie.

Il y a environ deux ans mon épouse faillit mourir. Le médecin me dit de me preparer car elle ne passerait sûrement pas la nuit. Le diable me disait : " Elle va mourir." Je lui répondais : " Non, elle ne mourra pas."

Je me rendais à l’hôpital, suppliant Dieu, quand tout à coup le Seigneur me donna des prophécies et je commençais à prophétiser pour moi-même : " Elle ne mourra pas, elle vivra, et vous vous réjouirez ensemble des fruits de votre travail." Je suis entré dans sa chambre d’hôpital et je commençai à prier pour elle. Quand l’infirmière entra je lui dit : " Arrêtez-vous ! Je vais prier pour elle. Quand j’aurai fini je vous appelerai et vous pourrez entrer." (J’ai découvert plus tard qu’elle était l’épouse d’un prédicateur Baptiste). Je dis à ma femme : " Barbara, je vais prier pour toi. Le feu de l’onction de Dieu brûle en moi. Quand je t’imposerai les mains, le feu de Dieu viendra sur toi, Dieu détruira la chose et tu iras bien." Elle a gémit quelque chose comme : " Oui ".

Les docteurs m’avaient dit qu’il faudrait 36 heures avant de voir un renversement de situation chez Barbara. J’ai prié pour elle, lui ai cité la Parole de Dieu : " Nous nous réjouirons ensemble du fruit de notre travail." Deux heures trente cinq minutes plus tard on lui fit une prise de sang. Quarante-cinq minutes plus tard, l’infirmière revint en courant : " Pasteur Green, votre femme va vivre." Je lui répondis : " Je sais." (Peu de temps plus tard, elle est venue dans notre église, amenant son époux pour voir cette ' femme miraculée ', dont tout le monde croyait qu’elle allait mourrir.) Le diable m’a livré bataille, mais la Parole du Seigneur a delivré ma femme et l’a rendue libre.

J’ai tiré de précieuses leçons de cette situation :

  1. Ce que j'ai prêché a fonctionné ;
  2. Ce que j'ai cru n'était pas un mensonge, c'était vrai ;
  3. Si tu marches avec Dieu dans l’obéissance, tu n’as pas besoin de gâcher ton temps à te repentir et à te redresser, tu peux aller au cœur de Dieu directement.

Le mot guerre vient de la phrase 'confusion menant au conflit'.

Laissez la confusion apparaître dans une église, elle la divisera. Si on néglige le problème, les conflits éclatent et les gens deviennent les instruments de satan, se livrant entre eux aux combats spirituels. JEAN 10:10 "Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire...". Le diable essaie de tuer l’esprit de Dieu en nous, ainsi que notre relation avec nos frères et sœurs, et notre relation avec Dieu. Il essaie de nous détruire pour gagner la bataille.

Paul dit en 1 CORINTHIENS 10:11, que les choses qui sont arrivées à Israël, " leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles." Lorsqu’on commençe à lire l’Ancien Testa¬ment, on n’y lit pas seulement l’histoire d’Israël ou de Juda. On y lit les choses naturelles qui nous permettent de tirer des leçons spirituelles pour vaincre et anéantir le pouvoir de satan.

Ayez à l’esprit qu’à l’origine, la signification du mot guerre est la confusion. La guerre se prépare. La stratégie de satan est d’amener à la confusion concernant Dieu, Sa Parole, Ses promesses, l’église, nos dirigeants, nos propres attentes, et à propos de satan lui-même. Si sa statégie réussit, satan commence à gagner la bataille. Quand le diable s’immisce dans nos vies et attaque, si nous nous rabattons sur des réponses naturelles sans aller immédiatement à la Parole, c’est alors qu’on peut savoir que nous sommes dans la confusion. Prenez les précautions qu’il faut, mais surtout, confessez ce que la Parole de Dieu dit.

Le diable m’a dit que je mourrai et qu’il n’y aurait personne pour prendre soin de mes enfants. IL A MENTI !! Je suis toujours vivant. Mon fils, qui a maintenant 36 ans, est un prédicateur et un chanteur. Ma fille est ma secrétaire, et son époux est un prédicateur. LE DIABLE EST UN MENTEUR ! Si nous le croyons nous passerons par l’enfer des combats spirituels, pas dans les lieux hauts placés, mais dans nos esprits, ici, sur la terre.

Satan veut remplacer notre amour pour Dieu, notre respect de Dieu, et notre foi en Lui par la con¬fusion et la lutte. Notre défence contre sa stratégie est de bien comprendre quelles sont les intentions de satan envers nous, et quelles sont les intentions de Jésus Christ envers nous.

Le travail du diable est de "dérober, égorger et détruire".

Les intentions de Jésus envers nous sont que nous ayons la vie en abondance. Nous devons nous en rapeller à chaque fois qu’un combat commence. A chaque fois que l’on commence à se sentir tourmenté, nous savons que satan nous attaque.

Nous apprenons comment gagner

En DEUTERONOME 11:1-8, Dieu dit à Israël comment triompher et " prendre possession ". Remarquez qu’Il ne commence pas par leur dire comment vaincre le diable. Il dit en verset 1 : (1) tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, et (2) vis une vie d’obéissance à Dieu en permanence. Ce sont les deux grands secrets d’un combat spirituel. Cela n’est pas simple, mais c’est de là que tout part. Si votre vie n’est pas droite, le diable peut venir pour vous condamner, mais si vous êtes bien fondés en Dieu vous pouvez être sans crainte !

Le premier pas pour réussir à abattre les " forteresses " de sa¬tan est d’avoir une bonne relation avec Dieu.

Remarquez la progression de l’instruction de Dieu à Israël en DEUTERONOME 11:1, "Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, et tu observeras toujours ses préceptes, ses lois, ses ordonnances et ses commandements." Ensuite Il leur rappelle Sa fidélité envers eux par le passé (versets 2-7). Les accomplissements passés inspirent la foi pour le futur ! Dieu leur dit : " Je l’ai fait avant et je peux le refaire." Nous avons besoin de savoir que Dieu l’a déjà fait avant. A chaque génération ceux qui aimaient et servaient vraiment Dieu ont découvert qu’Il est fidèle. Nous sommes dans les liens de ce qui n’échoue jamais !

La carte routière des bénédictions et de la victoire

"Ainsi, vous observerez tous les commandements que je vous prescris aujourd'hui, afin que vous ayez la force de vous emparer du pays où vous allez passer pour en prendre possession." (DEUTERONOME 11:8)

  1. "Observerez tous les commandements (paroles)". C’est-à-dire soyez obéissants.
  2. "...afin que vous ayez la force." Cela parle de l’attitude. La force et le succès sont des attitudes.
  3. La principale qualité des gens qui accomplissent de grandes choses dans le monde n’est ni leur aptitude intellectuelle, ni leur réussite universitaire, ou encore la somme d’argent avec laquelle ils commencent leur œuvre, c’est leur détermination qui dit, " qu’advienne que pourra, je n’abandonnerai pas."
  4. "... de vous emparer." C’est une action !
  5. "... du pays où vous allez passer pour en prendre possession." C’est le résultat final.

DEUTERONOME 31:6-8 parle de l’attitude qui rend victorieux. Moïse dît à Israël : " Fortifie-toi et prends courage! " Vous n’êtes préparé de façon adéquate pour aller à l’encontre du diable que dès le moment où vous prenez la décision que Dieu veut votre victoire. Dieu ne nous a pas crées « perdants » ! Nous sommes Ses enfants. Le diable peut bien nous troubler, mais nous vaincrons.

Comment cette victoire est-elle possible?

"...Car l'ÉTERNEL, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point." (DEUTERONOME 31:6)

La part de Josué : "et c'est toi qui les en mettras en possession." En tant que guide, il faut inspirer notre peuple à croire qu’il peut vivre victorieux. Notre peuple affronte le diable chaque semaine au travail ou à la maison. Il ne doit pas quitter l’église l’esprit perdant. Nous sommes des vainqueurs !

Il en va du spirituel comme du naturel : de bons dirigeants et une vie dans l’obéissance amèneront la victoire plus rapidement lors de nos combats spirituels. Ayez la foi, Dieu ne va pas nous abandoner. Ne vous effrayez pas (ne soyez pas abattus). Dans la langue grecque du Nouveau Testament, le mot 'effraie' signifie 'abattu'. Le diable veut que l’on soit abattu.

Jésus est notre exemple : dans Sa lutte avec satan, Jésus n’a pas exercé le pouvoir divin.

  1. Il utilisa ce qui est notre arme, la Parole de Dieu (LUC 4:1-13).
  2. Il chassa des démons " par l’Esprit de Dieu." (MATTHIEU 12:28)

Remarquez l’association divine de la Parole et de l’Esprit. Par la même association, la création a eu lieu au commencement, l’Esprit se mouvait au-dessus des eaux, mais rien ne se produit avant que Dieu ne prononce la Parole.

La puissance du Saint-Esprit dans nos vies (1 CORINTHIENS 2:1-5). Paul ne se reposait pas sur des paroles de sagesse, sur son intelligence ou sur une réussite universitaire. Il s’appuyait sur la démonstration et la puissance du Saint-Esprit. Nous aussi, nous devons posséder la personne, la puissance, et la révélation du Saint-Esprit.

Enfin, notre pouvoir sur satan est amorcé par notre lien avec Jésus ! Jésus a dit à Ses disciples "Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez..." (MATTHIEU 28:18,19). Ils pouvaient avancer et faire des disciples hors du royaume de satan parce qu’ils avaient une relation avec Celui qui a toute l’autorité au Ciel et sur la terre, ainsi que sur satan ! Dieu est prêt à punir "...toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète." (2 CORINTHIENS 10:3-6)

de Charles E. Green

Le Révérend Dr. Charles E. Green est Pasteur principal de « Word of Faith Church » à la Nouvelle Orléans, en Louisiane. Il siège aussi au Conseil de direction de " Church Growth International ".

Source : 'Church Growth', Printemps 1991