La Bible - son importance et son caractère unique

La Bible est sainte ! Elle est inspirée de Dieu. C'est le livre le plus ancien qui existe. Les cinq livres de Moïse ont été écrits à peu près en 1675 avant J.-C. Les écrits religieux des religions orientales ont été seulement rédigés des siècles plus tard : ainsi le Zendawesta de Zarathoustra (écritures saintes des Parsis (Perses) en ancien Iranien) environ 1200 ans avant J.-C. ; le Véda des Indiens environ 1100 ans avant J.-C. ; les livres de Confucius (philosophe chinois) environ 1100 ans avant J.-C. ; les écrits de Bouddha (fondateur indien du bouddhisme) environ 600 ans avant J.-C. et le Coran de Mahomet (Islam) 600 ans après J.-C..

Montiero Williams, un célèbre professeur de Sanskrit, la langue primitive Indienne utilisée pour le Véda, a étudié pendant 42 ans les livres orientaux et les a comparés avec la Bible. Il disait : "Empile-les (les livres orientaux) sur la gauche de ton secrétaire, mets ta propre Sainte Bible sur la droite et laisse un grand espace entre les deux, car il y a un abîme entre les soi-disant saintes écritures de l'Orient et la Bible, un abîme qui ne peut être surmonté. Elles ne sont qu'une bougie, comparées au soleil de la Bible !"

Ainsi, le Coran contient des assemblages de citations tirées de l'Ancien et du Nouveau Testament. Les prétendus livres saints des païens révèlent beaucoup d'idées erronées et des superstitions qui ne sont que le produit de l'intellect humain. Il y a peu de compréhension de la part des hommes sur la nature du vrai Dieu vivant. Les lois contenues dans les livres de Moïse, en revanche, ne sont pas des inventions humaines, mais la Loi de Dieu. La Bible est le fondement des révélations divines à l´humanité. Aucun homme n´aurait pu inventer une telle oeuvre. Les découvertes d'Ivan Panin sur les valeurs numériques, qui représentent une sorte de mosaïque à la base des écrits de la Bible, en sont la preuve exclusive. Le despotisme et la ruse des prêtres qui apparaissent dans les autres écritures prétendues saintes ne se trouvent pas dans la Bible. La Bible ne contient ni les mystères, ni la sorcellerie, ni les coutumes débauchées ou les enchantements qui font des écritures païennes une abomination devant Dieu.

Les principes de la Bible montrent la Sainteté de Dieu, et l'inclination des hommes au péché. Ils montrent aussi la nécessité du pardon, de la rédemption et l'état de sainteté dans lequel le Créateur a promis d´élever l'humanité déchue. Les punitions de Dieu sont justes, et Ses récompenses révèlent Son amour.

Le mot "bible" vient du mot grec "biblia" - livres. Le changement du pluriel en singulier a eu lieu au 13ème siècle. Depuis, les livres ont été appelés "livre", c´est-à-dire "Bible". Vous pouvez lire, comme introduction, ESAIE 34:16 : "Consultez le livre de l'Eternel, et lisez! Aucun d'eux ne fera défaut, ni l'un ni l'autre ne manqueront; car sa bouche l'a ordonné. C'est son esprit qui les rassemblera." L'importance de la Bible est indiquée dans 2 TIMOTHEE 3:16-17: "Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre."

Une autre différence, par rapport aux écritures païennes, se trouve dans sa construction

La Bible est unique dans sa cohérence. Elle a été écrite durant une période d'environ 1700 ans, par plus de 40 auteurs d'origines différentes. Moïse était un dirigeant du peuple, élevé en prince et futur pharaon, Amos était berger, Pierre était pêcheur, Josué général, Néhémie était gouverneur, Esdras grand-prêtre, Daniel premier ministre, Luc était médecin, Matthieu percepteur des douanes et Paul rabbin.

La Bible a été écrite en divers endroits : dans des contrées désertiques, dans des palais et en prison. Elle a été écrite sur trois continents : en Europe, en Asie et en Afrique. Elle a été écrite en trois langues : l'Ancien Testament en Hébreu, à l'exception d'ESDRAS 4:8 jusqu'à ESDRAS 6:8, ESDRAS 7:12-26, et DANIEL 2:4-7 et 28, qui ont été écrits en Araméen, le prétendu "Chaldéen" de cette époque. La langue du Nouveau Testament est le Grec, qui était la langue commerciale et courante de tout l'Empire Romain du temps de Christ.

Le paradis perdu de la création est devenu le paradis regagné des révélations. La Bible n'est pas un "livre divin" en "langue surnaturelle", mais c´est la révélation de Dieu en simple langue humaine, compréhensible pour tout le monde à travers les siècles. Bien que la Bible ait été écrite sur une période aussi longue, elle présente une parfaite unité. Quoique les auteurs n'aient rien su les uns des autres, et qu'ils n'aient pas voulu écrire un livre, c´en est bien un, écrit par des hommes que Dieu a utilisés afin de noter Ses révélations.

La Bible ne se conforme pas aux goûts ou aux coutumes d'un certain peuple, elle n'est pas non plus destinée à une certaine époque, mais elle convient à tous les peuples et à toutes les époques. Elle est la volonté de Dieu, le testament de Dieu pour toute l´humanité.

En tant qu´oeuvre littéraire, la Bible est le livre le plus remarquable qui ait jamais été écrit. C´est une bibliothèque de 66 livres, dont quelques-uns d'un volume considérable, et d'autres pas plus longs qu'un simple feuillet. Ils contiennent différentes formes de littérature, d'histoire, de biographies, de poésies, de proverbes, d'expressions, d'hymnes, de lettres, de lois, d'instructions, de vénérations solennelles, de paraboles, d'énigmes, de prophéties, et toute autre forme d'expression humaine. N'importe qui peut la lire pour être sage, la croire pour recevoir le salut, la mettre en pratique pour être sanctifié ; ou en remplir sa mémoire pour guider son coeur. Vous pouvez la lire en priant, avec respect, en l'étudiant continuellement, et elle vous apparaîtra toujours comme étant nouvelle, pleine de vie et de puissance.

Sa différence par rapport aux écritures païennes réside aussi dans sa distribution

La Bible a été lue par plus de personnes et traduite en plus de langues qu'aucun autre livre. C'est le premier livre à avoir été imprimé, par Gutenberg à Mayence. C'est véritablement la Parole de Dieu ! C'est également le premier livre à avoir été traduit dans une autre langue ; d'hébreu en grec en 250 avant J.-C.. Elle fut traduite par 70 érudits hébreux à Alexandrie, et comme le grec était alors la principale langue internationale, on lui donna le nom "Septuaginta", c'est-à-dire "soixante-dix". De l'an 366 à 384 après J.-C., la Bible fut traduite en latin et fut appelée "Vulgata", ce qui signifie "la populaire".

La Bible est unique dans sa pérennité

La Bible fut copiée et recopiée des siècles avant l'invention de l'art typographique ; une fois usée, elle était sans cesse recopiée. Il en existe plus de manuscrits que de tout autre livre au monde. La Bible est mieux conservée que la littérature de Shakespeare, qui vécut cependant il y a seulement 300 ans. Le texte des oeuvres de ce dernier est moins sûr que, par exemple, le Nouveau Testament. La Bible a survécu à toutes les persécutions et toutes les critiques.

La Bible est également unique dans son enseignement. Jésus-Christ a gagné des millions d'hommes de plus qu'Alexandre le Grand, César et Mahomet réunis ; ceci sans arme et sans utiliser la science. Il a répandu plus de lumière sur les choses humaines et divines que tous les philosophes du monde. Il a dit des paroles de vie telles qu´il n´en a jamais été dites auparavant, ni depuis.

La fiabilité de la Bible

Nous connaissons plus de 5 300 manuscrits du Nouveau Testament, plus de 10 000 de la Vulgate latine, et plus de 24 000 copies de manuscrits du Nouveau Testament. Les copies étaient si minutieuses et exactes qu'elles étaient souvent considérées comme des originaux. Les Juifs avaient un grand respect pour la Parole de Dieu, et se gardaient d'y ajouter, d´en corriger ou d´en retrancher quoi que ce soit. Ceci était en effet sévèrement interdit - voir APOCALYPSE 22:18-19, DEUTERONOME 4:2, et encore d'autres passages. C'est un phénomène, un fait qui est sans pareil dans l'histoire de la littérature. Des découvertes archéologiques confirment également l'authenticité de la Bible ; par ex. les murs de Jéricho ne sont pas tombés vers l'intérieur (comme cela aurait été le cas lors d'une attaque militaire), mais vers l'extérieur (JOSUE 6:20). Les ACTES DES APOTRES, écrits par Luc, sont sans égal pour leur fiabilité historique. Luc était un historien accompli.

Les historiens modernes commencent leurs recherches soi-disant "critiques, ouvertes et sincères" des écritures, avec des hypothèses telles que : "Dieu n'existe pas", "il n'y a pas de miracles (ils sont impossibles)", "nous vivons dans un système fermé, et il n'y a rien de surnaturel". S'ils étudient la vie de Jésus, les miracles et la résurrection, ils en concluent qu'il n'y a pas de miracles, et pas de résurrection, puisqu'ils croient que Dieu n'existe pas. Ce ne sont pas des données historiques, mais tout au plus des préjugés philosophiques. L'histoire peut seulement être fondée sur des témoignages. Par exemple, aucun historien contemporain n'a jamais vu Abraham Lincoln ou Frédéric le Grand, et pourtant chacun croit, en raison des témoignages, que Lincoln a vécu et qu'il était le président des Etats-Unis, et que Frédéric le Grand a vécu et qu'il était le fondateur de l'Etat de Prusse. Et que deviennent les témoignages parfaits sur Jésus et Ses miracles ? Beaucoup de gens les nient.

L'importance de la Bible

Parce que la Bible est la Parole de Dieu, c'est un livre d'une importance cruciale pour l'homme. Le sort de ce dernier dépend de sa position à son égard. Elle le met au défi de prendre une décision et lui montre qu'il ne peut se tenir devant le Dieu Saint tel qu'il est naturellement. Elle lui montre clairement qu'il est pécheur et que le péché le sépare de Dieu. Mais elle lui dit également que Dieu aime toujours les hommes et qu'Il a créé un moyen d'être en relation avec Lui. Ceci fut accompli par l´oeuvre de notre Rédempteur Jésus-Christ et par Sa mort d'expiation sur la croix au Mont Calvaire. Il pouvait dire de Lui-même :

"Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi!" (JEAN 14:6)

Il dépend maintenant de chaque personne individuellement d'accepter, par la foi, le fait que l'acte de rédemption de Jésus-Christ a eu lieu pour chacun, et de marcher ainsi sur le chemin qui mène au ciel, ou de le rejeter et d´être perdu dans les ténèbres éternelles, en étant séparé de Dieu. La neutralité vis-à-vis de Dieu n'est pas possible. Celui qui pense pouvoir rester indifférent à cela doit savoir qu'un jour, Dieu lui demandera d´en rendre compte personnellement.

Il y a de la puissance dans la Parole de Dieu. En HEBREUX 4:12, il est dit : "Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur."

Mais la Parole de Dieu donne aussi de la force. Elle a donné à des milliers et des milliers d'hommes la force de quitter leur maison ou leur pays plutôt que de renoncer à la Bible. Des millions de gens ont abandonné leur vie pour leur foi.

Tout le monde peut découvrir par soi-même que la Bible est la Parole de Dieu. Si un homme lit la Bible avec un désir sincère (il vaut mieux commencer par les Evangiles, dans le Nouveau Testament) en demandant d'abord à Dieu de lui donner la compréhension de l´Ecriture Sainte, il fera bientôt l'expérience d'un changement bénéfique dans sa vie. Une fois qu'il aura réalisé la grandeur du sacrifice de Jésus-Christ, qu'il Lui fera confiance et qu'il aura remis sa vie entre Ses mains toutes-puissantes (c'est-à-dire qu'il ne s'éloignera plus de Dieu, mais s'avancera vers Lui), alors il recevra l'assurance du salut. S'il reconnaît les erreurs faites dans sa vie et les avoue, il ressentira un bonheur et une paix dans son coeur que personne ne pourra plus lui retirer. Autrement dit, il aura fait en lui-même l'expérience de ce que la Bible est la Parole de Dieu et qu'elle crée une vie nouvelle. En outre, il pourra constater que les promesses qui sont données à ceux qui demandent sont également, et surtout, valables pour sa vie quotidienne. Par exemple, la promesse de Jésus dans MATTHIEU 7:7 : "Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira", ne se réfère pas seulement aux choses spirituelles, mais aussi à toutes les circonstances de la vie quotidienne, comme un secours à toutes sortes de difficultés, quelles qu'elles soient.

Ce qui est particulier dans la Bible, c'est que sa lecture préserve les hommes du péché (voir PSAUME 119:11 et JEAN 15:3). Prendre le temps de lire la Parole de Dieu est le moyen de tenir le péché à l'écart. De cette façon, le Seigneur sera en mesure de garder nos pensées imprégnées de la Parole, et ainsi de ne pas laisser survenir une multitude de mauvaises pensées. Ceci produit une purification de l'esprit, de l'âme et du corps. Personne ne veut pécher, mais la Bible montre comment tenir le péché à l´écart. Cette puissance contenue dans la Parole de Dieu a également produit des guérisons, par la seule lecture de la Bible. Etant donné qu´il y a une telle puissance dans la Parole de Dieu, celle-ci doit être lue avec prière, car l'ennemi de l'âme, qui veut éloigner l'homme de Dieu par tous les moyens possibles, combat très puissamment dans vos pensées.

La plupart des prophéties de la Bible se sont déjà accomplies, et celles qui ne se sont pas encore produites vont bientôt se réaliser. Ainsi, l'homme qui connaît le contenu de la Bible est au courant des choses à venir et sait que Dieu a tout entre Ses Mains. Il peut donc regarder vers le futur sans aucune crainte, en étant rempli de confiance.

Traduit de l'original allemand "Die Bibel", Rundbrief Nr. 3/4, 1980, Deutsche-Spätregen-Mission, Beilstein, Allemagne