La Bible et l'accomplissement des prophéties

La Bible, un vieux livre recouvert de poussière, les expériences d'un peuple ancien ?

Jésus-Christ, un révolutionnaire, un homme aux grandes idées sociales, pas plus ?

Si c'est tout ce que le Christianisme peut offrir, juste une idée qui fascina les hommes pendant presque 2000 ans, une chimère provoquant des guerres civiles et les persécutions des Juifs, alors il est grand temps de rompre avec cette doctrine hérétique et dangereuse.

Une doctrine hérétique - ou le Christianisme peut-il réellement offrir plus ?

La Bible ne contient-elle pas, par exemple, des paroles prophétiques claires, qui ont été écrites des siècles avant leur réalisation, comme on peut le prouver, et qui se sont littéralement accomplies et s'accomplissent encore ?

Cela montrerait que la Bible serait plus qu'un vieux livre, et Jésus Christ plus qu'un grand homme ; cela démontrerait en effet que la Bible est la Parole de Dieu, et que Jésus Christ est le Fils de Dieu.

Par conséquent, la question de savoir si la Bible est vraie ou non reviendrait à se demander si la prophétie biblique est crédible. Jésus est le centre de toutes les prédictions de l'Ancien Testament ; toutes les étapes importantes de Sa vie y sont décrites, souvent jusque dans les moindres détails. Commençons par Son lieu de naissance : Bethléhem.

"Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël..." MICHEE 5:1 (écrit en 700 avant J.C.)

Accompli en LUC 2:4-7

Deux aspects différents de Ses actes sont rapportés dans ESAIE 35:4-6 et ESAIE 61:1. Le premier passage parle clairement de l'action visible de Jésus dont nous avons, dans les Evangiles, d'innombrables témoignages. Le deuxième verset de Esaïe montre la partie la plus importante, ce que Jésus apportait aux gens : la guérison et le soin des âmes.

"Dites à ceux qui ont le coeur troublé: Prenez courage, ne craignez point; voici votre Dieu, la vengeance viendra, la rétribution de Dieu; Il viendra lui-même, et vous sauvera. Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, s'ouvriront les oreilles des sourds; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie..." ESAIE 35:4-6a (écrit en 700 avant J.C.)

Accompli en MATTHIEU 15:30-31

"L'esprit du Seigneur, l'Eternel, est sur moi, car l'Eternel m'a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance." ESAIE 61:1 (écrit en 700 avant J.C.)

Accompli en MATTHIEU 11:28

Plus loin est décrite l'arrivée de Jésus à Jérusalem.

"...Voici, ton roi vient à toi; il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne, sur un âne, le petit d'une ânesse." ZACHARIE 9:9 (écrit en 500 avant J.C.)

Accompli en MATTHIEU 21:7

De même, en Zacharie, nous trouvons le récit de la trahison de Judas, pour laquelle il reçut des Pharisiens trente sicles d'argent qu'il leur jeta plus tard aux pieds, dans un geste de désespoir, alors qu'ils se trouvaient dans le temple.

"L´Eternel me dit: Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m'ont estimé! Et je pris les trente sicles d'argent, et je les jetai dans la maison de l'Eternel, pour le potier." ZACHARIE 11:13 (écrit en 500 avant J.C.)

Accompli en MATTHIEU 27:3-7

Suivons la crucifixion de Christ d´après le PSAUME 22 (écrit en 1000 avant J.C.)

"Je suis comme de l'eau qui s'écoule, et tous mes os se séparent..." PSAUME 22:15

Certainement, l´un des côtés les plus cruels de la crucifixion est la lente extension des tendons qui amène les os à sortir des articulations.

"Ma force se dessèche comme l'argile, et ma langue s'attache à mon palais..." PSAUME 22:16

Nous connaissons tous le cri de Jésus, "J'ai soif", lorsqu'Il était sur la croix.

"Car les chiens m'environnent, une bande de scélérats rôdent autour de moi, ils ont percé mes mains et mes pieds." PSAUME 22:17

Chez les Juifs, le mot "chiens" était un terme courant pour désigner les païens ; ce sont des légionnaires romains qui ont crucifié Jésus. Le plus frappant est que l´on décrit ici une exécution, la crucifixion, qui ne fut instituée que 800 ans plus tard par les Romains.

"Ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique." PSAUME 22:19

Au pied de la croix, les vêtements de Jésus et son habit furent distribués parmi les soldats.

Accompli en JEAN 19:23-24, 28

Pour finir, encore un mot sur la mise au tombeau. Les Evangiles rapportent qu'un homme riche d'Arimathée Le déposa dans un tombeau taillé dans la pierre. Voyons ESAIE 53:9 :

"On a mis son sépulcre parmi les méchants, son tombeau avec le riche..." ESAIE 53:9

Accompli en LUC 23:50-55

Dans DANIEL 9:25-27, nous trouvons le fantastique accomplissement d´une prophétie :

"Sache-le donc, et comprends! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu`à l´Oint, au Conducteur, il y a sept semaines; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. Après les soixante-deux semaines, un oint sera retranché, et il n´aura pas de successeur. Le peuple d´un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu´au terme de la guerre. Il fera une solide alliance avec plusieurs pendant une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l´offrande..." DANIEL 9:25-27

En accord avec 2 PIERRE 3:8, NOMBRES 14:34 et EZECHIEL 4:6, vous pouvez considérer qu´un jour équivaut à un an. Ainsi, 69 (= 62+7) semaines sont équivalentes à 483 jours ou années.

La date la plus probable à laquelle "la parole a annoncé que..." est l´édit de la 7ème année du règne de Artaxerxès (= 457 avant J.C.) (voir ESDRAS 7:11-26). En ajoutant 69 semaines = 483 ans à cette date, on arrive à l´année 26/27 après J.C. C´est l´année où Jésus fut baptisé par Jean et commença Son ministère (Souvenez-vous que l´année de naissance de Jésus est en réalité l´année 4 avant J.C.).

Depuis soixante-neuf semaines, l´ordre de restaurer le temple avait été donné, souvent en des "temps agités" (vu qu´ils étaient sous la Loi en ce temps-là). Le Messie qui vint après cette époque était Jésus (LUC 4:18). Comme on peut le lire en DANIEL 9:24, Il vint pour mettre un terme au mal et au péché, Il est devenu victime expiatoire pour le péché et donna la justice éternelle. Il a "confirmé l´alliance (d´Abraham) avec beaucoup" en devenant une bénédiction pour toutes les nations (ESAIE 53:11 ; LUC 1:16, 2:34 ; MATTHIEU 20:28).

"A la moitié de la semaine" (= après 3½ ans ) "il fera cesser le sacrifice et l´offrande" : Jésus a été sacrifié 3½ ans plus tard, en 31 après J.C. Quand Jésus est mort, le voile du temple se déchira ; cet événement montra que les sacrifices et l´offrande n´étaient dès lors plus nécessaires, car Jésus avait donné une fois pour toutes Son sacrifice parfait.

Enfin, regardons une prophétie de Jésus concernant les "Derniers Temps" : Jésus prophétisa que le "temps de la fin" commencerait quand le figuier refleurirait. Il a ajouté que la génération qui vivrait à partir de ce moment-là ne passerait point avant que tous les événements des derniers temps ne soient arrivés, couronnés par Son retour. Dans toute la Bible, le figuier est le symbole d´Israël. Pendant longtemps, il était mort, éparpillé parmi tous les peuples, comme nous allons le voir ci-dessous plus en détail. Mais ensuite, un miracle se produisit, comme vous le savez, un miracle comparable à un arbre desséché qui recommence à verdir. Cette parabole est brièvement évoquée afin de montrer comment les prophéties concernant Israël s´insèrent dans le déroulement de l´Histoire.

Un fait historique vraiment étonnant s´est produit le 15.05.1948 en Palestine. Un Etat fut fondé par un peuple qui avait été chassé de son pays d´origine pendant presque 2000 ans. Ce n'était pas la première fois que les Juifs revenaient après avoir été expulsés. Déjà Cyrus, le roi des Perses, les avait à nouveau renvoyés dans leur pays en 536 avant J.C., après 70 ans de captivité. On ne trouve aucun autre exemple de peuple autorisé à retourner dans son pays après une si longue captivité afin de reconstruire la ville et le temple. 600 ans plus tard, les Juifs furent à nouveau expulsés, mais cette fois dans le monde entier, comme l´avait déjà prédit Moïse :

"L'Eternel te dispersera parmi tous les peuples, d'une extrémité de la terre à l'autre..." DEUTERONOME 28:64a

Après l´époque de l´exil, en 70 après J.C., commença la persécution des Juifs partout dans le monde, un antisémitisme qui continue jusqu'à nos jours. Voyons son déroulement en quelques points :

En 38 après J.C. un massacre important de Juifs se produisit à Alexandrie ; peu de temps après, 50 000 autres Juifs perdirent la vie.
70 après J.C. Les Romains tuèrent 1 million de Juifs.
132-135 Encore un demi-million.
1095-1270 L´une des persécutions les plus dures des Juifs fut menée par les croisés.
1096 12 000 Juifs furent assassinés en Rhénanie.
1298 Rien qu´en Franconie, en Bavière et en Autriche, 1 million de Juifs furent assassinés.
1348 On accuse les Juifs d´être responsables de la "peste noire" ; un million d´entre eux furent assassinés.
1648-1658 400 000 Juifs polonais furent tués dans la guerre qui opposa la Pologne à la Suède.
1933-1945 6 millions de Juifs furent tués sous le régime d´Hitler.
1945 - aujourd´hui Persécution et assassinats permanents des Juifs vivant dans les pays du bloc de l´Est.

Comme le passage cité plus haut, extrait du livre Deutéronome, prévoit la dispersion des Juifs dans le monde entier, il poursuit logiquement en évoquant l´antisémitisme qui débuta juste après.

"Parmi ces nations, tu ne seras pas tranquille, et tu n´auras pas un lieu de repos pour la plante de tes pieds. L´Eternel rendra ton coeur agité, tes yeux languissants, ton âme souffrante. Ta vie sera comme en suspens devant toi, tu trembleras la nuit et le jour, tu douteras de ton existence." DEUTERONOME 28:65-66

Mais le récit de Moïse ne s´arrête pas là, tout comme l´histoire d´Israël ne s´est pas terminée à ce stade.

"Lorsque toutes ces choses t´arriveront, la bénédiction et la malédiction que je mets devant toi... et si tu obéis à sa voix de tout ton coeur et de toute ton âme, toi et tes enfants... alors l´Eternel, ton Dieu, ramènera tes captifs... il te rassemblera encore du milieu de tous les peuples... L´Eternel, ton Dieu, te ramènera dans le pays que possédaient tes pères..." Extrait de DEUTERONOME 30:1-5

Ce miracle de l´histoire qui s´est réalisé pour le peuple d´Israël est décrit par le célèbre théologien F. Rienicker par des mots touchants : "C´est un miracle qu´Israël existe encore, malgré des siècles de dispersion et de persécution, alors que tous les peuples de l´Antiquité se sont éteints. Les contemporains des prophètes, les Egyptiens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs et les Romains n´existent plus en tant que peuples ayant gardé leur ancienne identité. Seuls les Juifs sont encore là comme témoins attestant de la vérité de l´Ecriture."

Si le tour d´horizon qui nous est donné jusqu´ici englobe une période de temps d´environ 2000 ans, intéressons-nous plus particulièrement aux événements qui se sont produits depuis le début du siècle. Si nous regardons l´évolution esquissée à travers la description chronologique des passages écrits par Moïse, nous voyons que le prophète Ezéchiel nous donne également, dans son 37ème chapitre, une perspective des débuts de l´immigration juive en Palestine, jusqu´aux événements devant se produire dans le futur.

Ezéchiel est conduit par Dieu, en Esprit, dans une plaine où il voit en image le peuple d´Israël couché à terre, sous forme d´ossements.

"...et les os s´approchèrent les uns des autres. Je regardai, et voici, il leur vint des nerfs, la chair crût, et la peau les couvrit par-dessus ; mais il n´y avait point en eux d´esprit...

...Il me dit: Fils de l´homme, ces os, c´est toute la maison d´Israël... Je mettrai mon esprit en vous, et vous vivrez, et vous saurez que moi, l´Eternel, j´ai parlé et agi, dit l´Eternel." Extraits de EZECHIEL 37:7-14

Accompli depuis 1896

Au cours de ce siècle, T. Herzl écrivit le livre "l´Etat Juif", qui scandalisa le sionisme moderne, et déclencha une immigration sans cesse croissante dans l´Israël actuelle : 650 000 Juifs avaient déjà émigré en 1948 ; "...et les os s´approchèrent les uns des autres".

La création de kibboutzim et la reconstruction des villes amenèrent peu à peu une unité de plus en plus étroite parmi les Israélites qui vivaient là-bas ; "...il leur vint des nerfs...".

A cela est également liée l´irrigation du pays, qui fit de plusieurs grands terrains désertiques des terres cultivables fertiles ; "...la chair crût...".

Dans la nuit du 14 au 15 mai 1948, toute cette oeuvre reçut un cadre extérieur solide : le premier ministre Ben Gourion proclama l´Etat Indépendant d´Israël, les frontières étaient posées ; "...et la peau les couvrit par-dessus...".

Mais cette évolution n´est pas encore arrivée à son terme, il manque encore l´Esprit, l´Esprit de Dieu ; "...mais il n´y avait point en eux d´esprit".

L´acte final de la vision spirituelle de Ezéchiel est représenté par une prophétie qui doit encore s´accomplir ; "Je mettrai mon esprit en vous...".

Afin de démontrer que nous ne prenons pas cette interprétation de façon arbitraire, nous allons regarder plusieurs écritures de la Bible, qui dépeignent de façon souvent étonnante des détails concernant l´évolution d´Israël et appartenant à l´histoire contemporaine.

"Mais on dira: L´Eternel est vivant, lui qui a fait monter les enfants d´Israël du pays du s e p t e n t r i o n et de tous les pays où il les avait chassés! Je les ramènerai dans leur pays, que j´avais donné à leurs pères. Voici, j´envoie une multitude de pêcheurs, dit l´Eternel, et ils les pêcheront, et après cela j´enverrai une multitude de chasseurs..." JEREMIE 16:15-16

Il est fait particulièrement mention du "pays du septentrion" ; c´est la Russie qui compte le plus de Juifs parmi sa population, tout en étant également le pays qui pose les plus grandes difficultés aux Israélites pour l´obtention de visas. Plus loin, il est aussi question "de pêcheurs et de chasseurs". A ce stade, observons particulièrement l´enchaînement des événements, qui semble en apparence paradoxal. Cependant, l´histoire le confirme : le sionisme, les "pêcheurs", s´organisa en 1897 lors du premier congrès sioniste de Bâle. Les "chasseurs", l´antisémitisme moderne, qui chassa les Juifs vers la Palestine, apparurent seulement au cours du troisième Reich.

Nous voyons que les raisons principales de l´émigration juive sont clairement présentées dans les passages de Jérémie ; un autre verset de la Bible nous montre aussi clairement comment les Juifs revinrent dans leur pays.

"Qui sont ceux-là qui volent comme des nuées, comme des colombes vers leur colombier? Car les îles espèrent en moi, et les navires de Tarsis sont en tête, pour ramener de loin tes enfants..." ESAIE 60:8-9a

"Ils volent comme des colombes vers leur colombier" ; rien que dans l´ancien empire du Yémen, 40 000 Juifs furent amenés par avion en Israël. "Les navires de Tarsis sont en tête" ; le terme de "navires de Tarsis" était, du temps d´Esaïe, une expression courante, désignant de grands navires qui devaient avant tout parcourir de grandes distances. Ce passage, comme les autres versets bibliques cités, montre clairement qu´il ne peut s´agir en aucun cas du rapatriement des Juifs après la captivité babylonienne. Celui-ci n´avait en effet nécessité ni avions, qui, comme on le sait, n´existaient pas à l´époque, ni bateaux. De même, cette supposition erronée se trouve infirmée par ces paroles claires, comme nous l´avons lu dans le précédent extrait du livre Deutéronome :

                                          "...Il te rassemblera encore du milieu de tous les peuples..."

"Ils rebâtiront sur d´anciennes ruines, ils relèveront d´antiques décombres, ils renouvelleront des villes ravagées, dévastées depuis longtemps." ESAIE 61:4

Beersheba, une ville qui se situe dans le Sud du pays et qui s´était réduite au cours des siècles à quelques chaumières, compte aujourd´hui plus de 20 000 habitants. Césarée, une ville complètement abandonnée, fut également reconstruite ; Ascalon et toute une série d´autres endroits ne sont que d´autres exemples de l´accomplissement de ce passage de la Bible.

"Toi, que j´ai pris aux extrémités de la terre... Je ferai jaillir des fleuves sur les collines, et des sources au milieu des vallées; je changerai le désert en étang, et la terre aride en courants d´eau; je mettrai dans le désert le cèdre, l´acacia, le myrte et l´olivier; je mettrai dans les lieux stériles le cyprès, l´orme et le buis, tous ensemble; afin qu´ils voient, qu´ils sachent..." ESAIE 41:9, 18-20

"Je dirai au septentrion: Donne! Et au midi: Ne retiens point! Fais venir mes fils des pays lointains, et mes filles de l´extrémité de la terre... Je mettrai un chemin dans le désert, et des fleuves dans la solitude, pour abreuver mon peuple, mon élu." ESAIE 43:6, 19-20

Ces passages se sont aussi accomplis : Israël est aujourd´hui l´un des pays les plus fertiles du monde ; en quelques années d´existence, cet Etat est devenu l´un des plus grands fournisseurs de fruits : un quart de la production de pamplemousses provient d´Israël, qui est également le deuxième exportateur mondial d´oranges.

La question posée était claire : la Bible est-elle vraie, ce qui implique qu´elle est la Parole de Dieu, ou bien est-elle fausse et n´a pas plus de valeur qu´un vieux livre ? Cette question a obtenu une réponse tout aussi claire : des prophéties d´une telle exactitude, trouvées dans la Septuaginta et les rouleaux de Qumran, qui ont été écrits avant la naissance de Christ, ne peuvent être le fruit du hasard, ni un mythe fondé sur la réflexion et l´intelligence humaines.

Est-ce une constatation intéressante ? Non, c´est une constatation très dangereuse !

Un Dieu mort devient de nouveau vivant, ce Dieu même dont on ne voulait rien savoir, que l´on considérait comme l´idée fixe de pieux fanatiques, se révèle être soudain d´une réalité presque gênante.

Vous allez maintenant essayer de repousser cette réalité et dire : "Mais il y a, à côté de cela, tellement de contradictions dans la Bible !" Peu à peu, vous vous calmerez ; avec le temps, toutes ces questions désagréables s´effacent, et on finit par sourire de sa propre naïveté.

Ou bien vous pouvez agir différemment, et prendre le défi au sérieux. Dans ce cas également, vous vous poserez beaucoup de questions, vous verrez encore, au début, d´apparentes discordances, avant de reconnaître peu à peu que l´erreur ne se trouve pas dans le livre, mais en vous. Comme dans la Bible, il existe aussi, dans le domaine des sciences naturelles, de nombreuses questions restées ouvertes, ou encore d´apparentes contradictions. Mais, tout comme la Bible, la nature fournit par son existence même la preuve indéniable qu´elle ne repose pas sur le chaos, mais qu´elle est structurée selon des lois précises.

En effectuant beaucoup d´expériences précises, le scientifique constate la justesse des lois de la nature. Il voit ainsi que les incompréhensions et les apparentes contradictions s´expliquent par sa propre imperfection, et ne signifient pas que l´erreur est dans la nature. Nous trouvons la même situation dans la Bible, à la triste différence que plusieurs théologiens ne veulent pas le reconnaître et, dans leur surestimation d´eux-mêmes, imputent leur propre insuffisance à la Bible. Cependant, comme les théologiens ne portent pas cette responsabilité seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour ceux auxquels ils "prêchent" la Bible comme une sagesse de vie orientale, ils ne se trouvent pas dans une situation très enviable. On ne peut en effet nier que celle-ci est en tout point semblable à celle des Pharisiens, à qui s´adressaient les paroles de Jésus :

"Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux; vous n´y entrez pas vous-mêmes, et vous n´y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer." MATTHIEU 23:13

Enfin, ceci n´est pas une excuse pour vous. La question posée, d´entrée de jeu, s´adresse à chacun de nous : Jésus-Christ est-Il ou non le Fils de Dieu ? La réponse à cette question est trop importante pour que nous en laissions la responsabilité à d´autres hommes.

Peut-être penserez-vous : voici maintenant l´acte final et sentimental de ce type d´écrit, qui essaie de façon de plus en plus insistante de me mener sur le bon chemin. Vous avez peut-être raison ; le danger existe. Pourtant, êtes-vous déjà tombé(e) vraiment amoureux(se) en étant tout de même capable de parler de ce garçon/cette fille, ou d´écrire quelque chose sur lui/elle de façon objective ? Vous trouverez cette comparaison ridicule et direz que jusqu´ici, vous avez vécu vraiment peu de choses avec Jésus. Seulement, avant de prendre contact avec une autre personne, nous savons toujours peu de choses sur elle. La question qui se pose est de savoir si un contact avec elle, s´il a lieu et s´il devient plus étroit, conduira à l´accomplissement de ce que nous recherchons.

Nous nous sommes penchés sur deux thèmes prophétiques, "la vie de Jésus" et "le rapatriement des Israélites" ; pour chacun de ces thèmes, nous avons pu constater que ces prédictions ne pouvaient venir des hommes. Mais nous nous sommes toujours préoccupés du "comment", et jamais du "pourquoi", pourtant bien décisif, qui explique finalement pourquoi Jésus est tellement important pour nous. Laissons encore la parole à un passage prophétique :

"Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c´est par ses meurtrissures que nous sommes guéris." ESAIE 53:5

Les relations humaines peuvent se briser, même si elles sont au départ très belles et profondes. Les hommes sont faillibles, et ainsi les problèmes les plus profonds de chacun d´entre nous ne peuvent être résolus par un autre homme, puisqu´il a lui aussi les mêmes difficultés, et se trouve dans la même incapacité à sortir de ses propres limites. Ces limites, qui sont posées à chacun d´entre nous, tiennent à son imperfection, à ses défauts ou, appelons les choses par leur nom, à son péché. Chaque personne s´en trouve prisonnière et nul n´est en position de pouvoir en délivrer l´autre, excepté Celui qui l´a vaincu pour nous tous sur la croix : Jésus-Christ.

Au cours de ces pages, vous vous êtes déjà trouvé plusieurs fois devant la question suivante : "Voulez-vous ou non mieux connaître Jésus ?" Plusieurs fois, nous avons laissé passer cette question sans lui apporter de réponse.

Il s´agit pourtant d´une question qui ne doit pas en rester une, elle est trop importante, et trop de choses dépendent de la réponse qu´on lui donne. Une réponse qui ne peut être que "oui" ou "non", il y a deux possibilités, seulement ces deux réponses, comprenez-vous bien cela ?

Auteur et source inconnus

Traduit de l´allemand "Die Bibel und ihre Erfüllte Prophetie"