Le baptême du Saint-Esprit est une Renaissance

Baptism in the Holy Spirit Les déclarations suivantes ont été faites dans une publication récente :

1. " Dans certaines sphères d’opinions, une grande confusion à été générée par l’enseignement selon lequel une personne ne peut être " née de nouveau " et accéder à la vie éternelle, à moins de parler en d’autres langues.

On affirme que parler en d’autres langues est le seul moyen par lequel quelqu’un peut savoir qu’il est " né de nouveau ".

Les plus grandes communautés pentecôtistes telles que l’Eglise Apostolique, les Assemblées de Dieu, la Croisade de Résurrection Chrétienne et la plupart des associations du " Plein Evangile " croient et enseignent que le don de parler en d’autres langues n’est pas offert afin d’engendrer le salut.

Ou plus exactement, qu’une telle expérience est une distinction supplémentaire du ministère de l’Esprit-Saint, doté de la puissance d’en haut."

2. " Jésus, en soufflant sur Ses disciples, leur donna une vie spirituelle (RENAISSANCE) " (Voir JEAN 20:22). " Cinquante jours plus tard (ACTES 1:8), Jésus définit spécifiquement le baptême du Saint-Esprit (voir JEAN 1:25-36) comme le baptême d’une grande puissance - NON UNE RENAISSANCE."

La tragédie de cet " Evangile alternatif " (voir GALATES 1:6-9) est que les multitudes sont convaincues qu’elles sont réconciliées avec Dieu alors qu’en fait, elles sont toujours mortes dans le péché.

Un principe de base pour utiliser la Parole de Dieu est de noter que d’importantes caractéristiques sont désignées de différentes manières

Dieu, par exemple, porte de nombreux noms dans les Écritures. Jusqu’à présent la Parole nous assure qu’il n’y qu’UN SEUL Dieu, et il en va de même pour Jésus, Israël, Jérusalem, le trône de David, etc

Ce principe va être appliqué ici à l’Esprit de Dieu et l’événement qui se déroula à Jérusalem au jour de Pentecôte. Dans le Nouveau Testament, plus de vingt noms désignent l’Esprit de Dieu, mais le texte d’EPHESIENS 4:4, déclare qu’il n’y a qu’UN SEUL Esprit.

A titre d’exemple, voici ROMAINS 8:9 - " Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'ESPRIT, si du moins l'ESPRIT DE DIEU habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas."

C’est pourquoi, si une personne n’a pas (ne possède pas) l’Esprit (Saint), elle n’est pas sauvée.

L’UNIQUE événement qui arriva lors de la Pentecôte est défini de dix façons.

  1. Baptisés du Saint-Esprit (ACTES 1:5 ; ACTES 11:16)
  2. Ayant reçu la promesse du Père (LUC 24:49 ; ACTES 1:4)
  3. Dotés de puissance (LUC 24:49 ; ACTES 1:8)
  4. L’Esprit-Saint est descendu sur eux. (ACTES 1:8)
  5. Ils furent remplis du Saint-Esprit (ACTES 2:4)
  6. L’Esprit-Saint fut déversé (ACTES 2:17 ; ACTES 10:45)
  7. L’Esprit-Saint fut répandu (ACTES 2:38 ; ACTES 10:47)
  8. L’Esprit-Saint fut reçu (ACTES 2:38 ;ACTES 10:47)
  9. Le Saint-Esprit descendit sur eux (ACTES 10:44 ;ACTES 11:15)
  10. Cornelius et les autres reçurent le même don (ACTES 11:17)

Le mot " renaissance " revient deux fois dans le Nouveau Testament et vient du mot grec " palingenesia " ; signifiant : renaissance, régénération, renouveau, commencement d’une nouvelle vie (TITE 3:4-5), restauration, résurrection (MATTHIEU 19:28). 

En JEAN 3:5-8, Jésus définit de manière stricte la renaissance comme être " né de nouveau ".

Nous devons à présent regarder de plus prés le verset 8 tel qu’il est traduit dans la Bible Louis Second et la King James Version.

1. La déclaration " Le vent souffle où il veut..." (Grec : souhaite) est fausse ; la direction dans laquelle un vent souffle est totalement déterminée par les lois de la nature.

Dieu a créé la terre, et il a écrit Sa Parole et Il n’a commis d’erreur dans aucune des deux.

2. Le mot " son " vient du mot grec signifiant : son, ton, le son de la voix, discours, énoncé, langage, et, en particulier " tout son articulé. "

Les sons articulés sont produits par un esprit conscient, ce que le vent ne possède pas.

Le mot " appel " revient 140 fois dans le Nouveau Testament et se traduit 131 fois par " voix " (au singulier ou au pluriel) dans la King James Version.

3. Le mot grec " pneuma " apparait deux fois dans le verset 8 et se traduit respectivement par " vent " et " esprit ".

Dans le Nouveau Testament " pneuma " est utilisé 383 fois et dans la KJV il est traduit par " esprit ", " âme " et " vie " 382 fois, IL APPARAIT COMME " VENT " UNE SEULE FOIS - dans JEAN 3:8 !

La traduction littérale de JEAN 3:8 est - " L’Esprit souffle où Il veut, et vous entendez Sa voix, mais vous ne savez pas d’où Il vient, et où Il va ; il en va ainsi de TOUS ceux qui sont nés de l’Esprit."

Dans JEAN 3:6, Jésus dit à Nicodème que " ce qui est né de la chair est chair." Lorsqu’un enfant naturel nait, il respire de l’air naturel et émet un son naturel - demandez à n’importe quelle mère. Il ajouta que " ce qui est né de l’Esprit est esprit." Quand un enfant surnaturel nait (est engendré) il respire un " air surnaturel " et émet un son surnaturel : LES LANGUES - la voix de l’Esprit.

Il n’y a pas d’ambigüité dans la Parole de Dieu à ce sujet ; lorsqu’une personne est née de nouveau, née d’en haut, régénérée, remplie de l’Esprit, recevant l’Esprit, elle est dotée de puissance, baptisée dans le Saint-Esprit, etc.

ELLE PARLE EN D’AUTRES LANGUES - SANS EXCEPTION :

  • Pas de langues - pas de Saint-Esprit.
  • Pas de langues - pas de régénération (seulement une spiritualité mort-née).

Maintenant, voyons ce qui arriva réellement lorsque Jésus " souffla sur " Ses disciples, en relation avec les éléments qui se produisent par la suite, rapportés dans les Ecritures.

1. L’apôtre Thomas n’en bénéficia pas ; il n’était pas présent (JEAN 20:24).

2. Quelques temps plus tard, (JEAN 21:15-16) Jésus demanda deux fois à Pierre supposé être " spirituellement animé " et " régénéré " (si l’affirmation 2 était vraie), s’il L’aimait de l’amour surnaturel de Dieu (grec : agape).

Pierre fut assez catégorique : Il aimait Jésus d’un amour humain naturel (grec : phileo)

Pourquoi Pierre fut-il incapable de satisfaire l’exigence de son Seigneur ?

ROMAINS 5:5 nous donne la réponse : "Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour (agape) de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous a été donné."

Pierre n’avait pas reçu le Saint-Esprit, il ne lui avait pas été donné, il n’avait pas été baptisé du Saint-Esprit au moment de sa rencontre avec Jésus, il ne pouvait donc évidemment pas manifester l’amour surnaturel de Dieu envers son Maître.

3. De nombreuses années après, alors qu’il expliquait à l’église de Jérusalem ce qui était arrivé dans la maison de Cornélius, Pierre dit : " Lorsque je me mis à parler, le Saint-Esprit descendit sur eux, COMME SUR NOUS AU COMMENCEMENT." (ACTES 11:15).

Pour référence, ACTES 10:46 nous montre ce qui arriva lorsque l’Esprit-Saint descendit sur Cornelius et les autres : "Car ils (juifs et chrétiens) les entendaient PARLER EN LANGUES et glorifier Dieu."

Pierre expliqua ensuite aux saints de Jérusalem : " ET JE ME SOUVINS DE CETTE PAROLE DU SEIGNEUR: Jean a baptisé d'eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint-Esprit. Or, puisque Dieu leur a accordé le même (grec : isos, identique) don qu'à nous qui avons cru au Seigneur Jésus-Christ." (ACTES 11:16-17).

Les débuts de Pierre dans l’Esprit-Saint, comme ceux de Cornelius, furent leur baptême dans le Saint-Esprit. (le jour de la Pentecôte) ; et non dans une expérience unique et inégale, mais dans une régénération unique et commune telle qu’elle est définie par Jésus dans JEAN 3:5-8 (Voir aussi ACTES 1:5 ; ACTES 2:4 ; ACTES 11:16-17 ; ACTES 10:44-46)

Plus tôt dans son ministère, Jésus avait dit que " Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture. Il dit cela de l'Esprit que devaient (grec : étaient sur le point de) recevoir ceux qui croiraient (i.e. Pierre, Thomas et les autres) en lui; car le Saint-Esprit n’avait pas encore été donné, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié." (JEAN 7:38-39).

Quand Jésus fut-il glorifié ? Ce fut après son Ascension, d’âpres ce que nous lisons dans les ACTES 2:33 : " " Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint- Esprit qui avait été promis, et il (Jésus) l'a répandu, comme vous le voyez et l'entendez."

Il est clair que les disciples présents lorsque Jésus " souffla sur eux " ne reçurent pas le Saint-Esprit à ce moment-là, mais que cet acte prophétique annonçait ce qui allait se produire.

La folle erreur de construire une doctrine capitale sur quelques versets uniques se manifeste pleinement dans la déclaration ci-dessus ; ce n’est que lorsque les disciples de Jésus furent baptisés dans l’Esprit-Saint le jour de la Pentecôte qu’ils furent régénérés.

Et immédiatement après cet événement surnaturel, Dieu (à travers Pierre) ordonna : " Repentez vous, et que CHACUN DE VOUS soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et VOUS RECEVREZ LE DON DU SAINT-ESPRIT." (ACTES 2:38).

Et la preuve (MARC 16:16-18) qu’une personne a effectivement été remplie du Saint-Esprit et qu’elle a rejoint la famille de Dieu - (la vie éternelle) c’est qu’elle parle en d’autres langues.