Babylone

Esaïe 13:19-21

Babylone était l'une des plus grandes villes de tous les temps. Elle avait beaucoup de caractéristiques modernes, telles qu'un système de canalisations et d'irrigation élaboré, des rues pavées, des immeubles, des réverbères dans les rues et l'eau courante. Autour de la ville, il y avait un mur assez large pour que trois chars de triomphe pussent rouler dessus côte à côte. Les jardins suspendus de Babylone sont bien connus comme étant l'une des sept merveilles du monde ancien.

Mais parce que Babylone était idolâtre et aussi parce qu'elle voulait attaquer Israël et persécuter le peuple de Dieu, Dieu annonça sa ruine par le prophète Esaïe (ESAIE 13:19-21) en 700 avant Jésus-Christ. Cent ans plus tard, le prophète Jérémie prédit la chute imminente d'Israël, en disant qu'elle servirait le roi de Babylone pendant 70 ans (JEREMIE 25:11-14).

Exactement comme Esaïe l'avait prédit, les Mèdes, sous le commandement de Cyrus, attaquèrent Babylone en 539 avant Jésus-Christ, et ils détruisirent une grande partie de la ville. Plus tard, elle fut aussi pillée par Ahasvérus (le gendre de Cyrus) et par Alexandre le Grand, qui essaya de restaurer la ville mais y renonça, considérant ce projet comme étant sans espoir.

D'une manière plus intéressante, les ruines de Babylone provoquèrent une réaction chimique dans le sol, et la terre autrefois fertile fut transformée en désert aride, exactement comme Dieu l'avait prédit dans Esaïe 13. Autour du 1er siècle après Jésus-Christ, Babylone était une ruine délabrée et malodorante, habitée seulement par des animaux sauvages. Aux alentours de 1200 après Jésus-Christ, il était impossible d'atteindre les ruines du palais originel de la ville, parce qu'il y avait trop de serpents venimeux et de scorpions dans cette région.

La prophétie a été accomplie jusque dans le plus petit détail : "... jamais les Arabes ne pourront y planter de tentes...". Le Dr C. Hamlin, missionnaire américain à Constantinople, raconta cet incident : "Les ruines de Babylone foisonnent de gibier, et un jour j'ai engagé un cheik et sa troupe pour m'y emmener une semaine afin d'y chasser. A la tombée de la nuit, les Arabes commencèrent à replier leurs tentes, prêts à partir. J'allai voir le cheik et protestai, mais rien de ce que je pus dire n'eut d'effet.

"Ce n'est pas un endroit sûr" répliqua-t-il, "aucun Arabe n'a jamais vu le soleil se coucher sur Babylone" !

MEME L'ARCHEOLOGIE CONFIRME QUE LA BIBLE est la Parole infaillible de Dieu !

Remarque : dans la littérature, on trouve souvent les noms suivants : Kyros (grec) au lieu de Cyrus (latin) et Xerxès au lieu de Ahasvérus.

Auteur et source inconnus