Le Yoga : une Illusion Spirituelle

William - Fife, Scotland

Photo of William

Le but de ce témoignage est de montrer que le yoga est une duperie spirituelle.

Si vous pensez que vous pouvez faire du yoga dans un but de bien-être physique uniquement sans être affecté par son versant spirituel, vous avez tort. Vous vous trompez si vous croyez les nombreux sites internet et les maîtres occidentaux, qui déclarent que le yoga est une discipline inoffensive.

La Bible nous met en garde contre une telle séduction spirituelle : « Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons » (1 TIMOTHEE 4:1).

D’après mon expérience personnelle, je suis convaincu que le yoga est l'une des doctrines séductrices dont Dieu avertit expressément de se méfier dans l'Écriture ci-dessus. J'ai commencé à faire du yoga à l’age de 16 ans, tous les jours, pendant 1 à 2 heures. Je trouvais que ma tonicité et ma souplesse en étaient améliorées. À 18 ans, je m’y suis pleinement donné (je ne travaillais pas à ce moment-là), et j’en faisais entre 4 et 6 heures par jour. J'étais convaincu que le yoga éclairait mon intelligence spirituelle et améliorait ma performance physique. J'aurais nié avec véhémence qu'il y avait quoi que ce soit de religieux dans le yoga ou que j'étais influencé de quelque façon que ce soit par l’aspect spirituel ou religieux du yoga. Je vais maintenant vous dire pourquoi je pense différemment aujourd'hui.

Les racines du yoga

Jetons un œil sur les racines de l'arbre « yoga », et humons le parfum de certains de ses fruits, car comme il est bien dit par Christ dans MATTHIEU 7:16 « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. »

C’est le seigneur Krishna (une divinité hindoue parmi plusieurs millions d’autres) qui, dans les écrits du Bhagavad Gita, a introduit le rituel du yoga comme un moyen d'atteindre la fusion avec l'univers. Le mot yoga en sanskrit signifie « union »  ou « lier », visant à permettre l'union de l'esprit humain avec l'esprit de l'univers. Mais la signification profonde est en fait la séparation d’avec l'illusion de la vie physique.

Une grande partie des enseignements hindous disent que ce monde et tout ce qu'on voit ne sont rien de plus qu'une illusion.

Ironiquement, alors que le yoga est, en occident, le plus souvent promu comme étant un moyen de parvenir à la santé et à une meilleure qualité de vie, en orient, d’où il est originaire, il est plus ouvertement considéré comme un moyen de mourir.

Dans les écrits hindous et bouddhistes, le yoga est décrit comme le seul moyen sûr d'échapper au cycle sans fin de la réincarnation et aux lois du karma, ce qui permettrait de parvenir à l'idée hindoue de paradis (du nom de « moksha »), ou encore, dans la terminologie des enseignements bouddhistes, de revenir au vide bouddhique (nommé « Sunyata »), où l'idée que ce soit une façon de mourir, d'atteindre son but.

Moksha est entendu par la plupart des écoles hindoues comme étant l'état « qui est au-delà de l'être », alors que « Sunyata » signifie tout simplement « vide ». Ces deux états ont pour finalité la destruction du « moi ».

En d'autres termes, les exercices physiques et les positions ( « asanas » ), ainsi que les techniques de respiration ( « pranayama ») et la méditation ( « dhyâna » ) ont été initialement développés pour des raisons presque uniquement spirituelles et religieuses. Le Bhagavad Gita, guide incontestable de la religion hindoue, témoigne de ceci dans plus de 50 versets. 1

Comment le yoga est-il devenu populaire en Occident ?

Bien que le yoga ait été connu en Occident avant la venue de Jésus-Christ, et qu’il ait été pratiqué en Orient depuis près de 3000 ans, il n’a cependant pris un essor significatif dans les pays occidentaux qu’à la même époque que le boom de la « sous-culture drogue » des années 60, et de la montée de certains genres de musique.

Les personnes consommatrices de drogues psychédéliques recherchaient (et recherchent encore aujourd’hui) une expérience qui offre une expansion de la conscience, ou un changement de leur perception de la réalité.

C’est en raison de ce changement de culture (de la drogue) en occident que de nombreux missionnaires hindous (entre autres des chefs spirituels colportant de nouvelles religions) ont bientôt commencé à réaliser que grâce à ces nouvelles expériences psychédéliques, l'Ouest avait maintenant faim d’expériences transcendantales, ou d’une réalité non physique jusqu’alors inconnue, ou du moins plus vraisemblablement ignorée. L’expansion de l’esprit, ou un état d’altération de la conscience, ainsi que la recherche de spiritualité sans les contraintes de la religion ont fait soudainement rage, et tout ce qui offrait une nouvelle expérience était recherché avec grand intérêt. On ne se posait pas la question d’où venaient ces « trips » et nouvelles expériences.

Ainsi, grâce au yoga, l'Occident a été progressivement plongé dans une ancienne religion orientale.

L'un des mensonges d'aujourd'hui

Une des branches du yoga s’appelle Hatha Yoga. C'est probablement ce que la plupart des gens des pays occidentaux confondent  avec le «  yoga » , croyant que sa pratique a des bénéfices qui sont limités à un niveau mental et physique.2

Certaines des positions de yoga ne sont pas si inoffensives qu'on pourrait le croire, mais leur origine occulte est évidente, comme le « cobra », qui est généralement suivie par le « salut du soleil », et enfin la « montagne ». Ces postures sont toutes conçues pour accueillir les dieux hindous.

Voici un extrait du premier chapitre du « Hatha Yoga Pradipika » :

« Salutations à Shiva, qui a enseigné la science de Hatha Yoga. Il est la voie de l'aspirant vers les hauteurs de Raja Yoga ... le Yogi Svatmarama ... explique la science du hatha dans un seul but : le Raja Yoga. »

Nous voyons donc ici clairement que le Hatha Yoga a été conçu spécifiquement pour mener « l’aspirant » au Raja Yoga. Le Raja Yoga, en revanche, se concentre principalement sur la culture de l'esprit par le biais de la méditation.

Shiva est également connu comme le Destructeur (du mal) ou Yogeshwara (Seigneur des Yogis). L’épouse de Shiva est Devi, ou Kali, la déesse de la mort.

Par conséquent, l'idée que le Hatha Yoga est « purement physique » est encore une fois une distorsion de la vérité (un mensonge en fait). On peut se poser la question : pourquoi cette mascarade/confusion ?

Bien sûr, on peut se demander si une discipline au départ purement « physique » peut avoir des implications spirituelles. C’est le cas pour le Ouija, les cartes de Tarot, les signes et les symboles de l’astrologie qui peuvent sembler inoffensifs pour certains, mais comme le yoga, c’est l’idée qui leur est rattachée qui est problématique.

Un autre exemple qui montre comment quelque chose de physique peut avoir des implications spirituelles est celui du Jardin d'Eden. En Genèse, chapitre 3, l'ennemi de Dieu et de l'humanité nous est présenté, faisant une suggestion à la femme d'Adam, Eve : qu’en faisant quelque chose de purement physique (manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal), elle pourrait non seulement recevoir une bénédiction spirituelle puissante, mais pourrait aussi vivre éternellement, et devenir comme une déesse.

En vérité, le résultat de cette action a été la Chute de l’Homme ; Adam et Eve ont été chassés du jardin d'Eden. Depuis lors, l'homme essaie de se faufiler dans le paradis par la porte de derrière (en utilisant les drogues et le mysticisme).

Le Karma et la réincarnation

Le Yoga a été spécifiquement conçu comme un moyen d'échapper à la mort constante et les renaissances sans fin de la réincarnation - ( « ... le feu du yoga brûle tous les Karmas » , Kundalini Yoga, par Sri Swami Sivananda).

Le débat est constant parmi les différentes branches hindoues en ce qui concerne le Karma même. Certains disent que le cycle n’est pas si strict, que ça n’arrive pas toujours dans cette vie, ni dans les quelques prochaines, alors que d’autres considèrent le Karma comme étant une bonne loi, qui exige le remboursement de dettes (« un coquard contre un coquard »). Dans tous les cas, c’est une « loi » très impersonelle, qui ne connaît ni pitié, ni circonstance atténuante.

Si c'est une loi qui exige le remboursement de dettes, alors la séquence suivante d'événements doit se produire :

Je commet un vol ; quelqu'un va alors me voler quelque chose, dans cette vie ou une autre. Cela signifie que c’est une autre personne que moi qui doit avoir le rôle du voleur (voleur n°2). Donc on vole au voleur n°2, dans cette vie ou une autre. Cela signifie que c’est une autre personne que le voleur n°2 qui doit avoir le rôle du voleur (voleur n°3) ... Et ainsi la roue tourne.

Est-ce-que les gens se rappellent de ce qu’ils ont fait de mal ? Les adeptes de la réincarnation répondront « oui, dans le subconscient ». Mais comment peuvent-ils changer si le mal est enfermé dans le subconscient ? Comment peuvent-ils apprendre de leurs erreurs ?

La réincarnation, qui a été conçue pour nous aider à sortir d’un mauvais karma, peut tirer vers le haut ou vers le bas, ce qui signifie que je pourrais renaître sous la forme d'un animal ou même d’un légume (les diverses branches de l'hindouisme sont également en désaccord sur ce point).

En fait d’innombrables chances me sont données, afin d’aller au paradis, où là ma personnalité est alors détruite.

En cherchant plus loin, nous allons étudier l’exemple d'une personne comme Pol Pot (leader du mouvement communiste cambodgien connu sous le nom de Khmers rouges) qui a été responsable de la mort de 1,7 à 2,5 millions de personnes.

Afin de se débarrasser de son mauvais Karma, il fallait qu’il participe à un minimum de, disons le modeste chiffre de 1,5 millions, de réincarnations (en ignorant les victimes torturées dont il a également détruit la vie).

L'idée du karma va cependant loin au point que certains croyants vont refuser d’aider les gens qui en ont besoin. Ainsi il se peut que vous aidiez par mégarde quelqu’un qui est en difficulté en raison de son mauvais Karma, et qui est censé s’en débarrasser. En l’aidant, vous lui faites perdre la chance de le faire lui-même .

Tout cela est en totale opposition avec la Parole de Dieu, comme indiqué dans HEBREUX 9:27 «  Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. »

N'est-ce pas une situation étrange qu’en Inde, où l'enseignement du Karma et la réincarnation sont plus anciens qu’ailleurs dans le monde, le progrès économique n’engendre que plus d’injustice sociale ; et que la pauvreté, la famine et la souffrance ne font qu’augmenter ?

Ce que le yoga m’a apporté : éveil Kundalini

Il est tout à fait possible que les Asanas (positions) et peut-être même le Pranayama (respiration) peuvent avoir des avantages pour la santé, mais le but ultime du yoga est bien plus sinistre. Très peu de professeurs de yoga abordent cet aspect du yoga en occident, mais selon les textes anciens, c’est pourtant l’objectif principal. Les Asanas et le Pranayama ont pour but de produire l’éveil de ce qu’on appelle " le pouvoir kundalini ", représenté par un serpent qui se love autour de la base de la colonne vertébrale.

Lorsque ce serpent est éveillé, il se déplacera à travers le corps, à travers les « chakras »  (les soi-disant centres de la force de vie) et une fois qu'il atteindra la « couronne chakra » ( le haut de la tête), il jaillira/fusera en ce que l'on appelle le « lotus aux mille pétales ».

C'est dès ce moment-là que le danger commence réellement. Il devient quasiment impossible à de nombreuses personnes de revenir à un semblant de normalité. On trouve un avertissement dans les textes anciens à ce sujet, mais la plupart des enseignants occidentaux ne le connaissent pas, étant très conscients des vastes revenus que le yoga peut apporter, ou étant eux-mêmes dupés, entraînant ainsi involontairement les gens dans une voie très dangereuse.

L’occultiste suisse Carl Jung, dans son livre « Les œuvres complètes de C.G. Jung » le décrit comme étant « un état psychotique volontairement recherché ». Aujourd’hui, dans la plupart des sociétés, le fait de rechercher cet état psychotique vous attirerait un rapprochement avec le DSM IV (la classification des diagnostic des maladies mentales) ainsi qu’un voyage aux urgences psychiatriques.

Je suis passé très près de ce stade. Après avoir fait du yoga de façon intensive (4 à 6 heures par jour) pendant environ un an, j'ai commencé à être très déprimé et tendu, mais comme je ne connaissais pas la cause de cette dépression, j'ai continué à faire du yoga pour passer le temps.

Un jour, étant dans un état profond de méditation et dans le Pranayama, il y a quelque chose dans mon esprit qui éclata, et ma conscience devint vierge. Tout à coup, il y avait des êtres vêtus de blanc à côté de moi (seulement dans le coin de mon oeil, dans ma vision périphérique). Ils me disaient qu'ils me guideraient vers une nouvelle vie, si je continuais le yoga.

Cette expérience me déplut, je ne la comprenais pas ; aucun des livres que j'avais lu ne mentionnait quoi que ce soit au sujet de manifestations de la sorte, alors j'ai arrêté le yoga. Depuis, j’étais à demi conscient de la réalité (semblable à l’état atteint juste avant ou après le « high » d'un trip au LSD), et en même temps j’étais très conscient dans mon esprit de l’existence d’une brêche dans le tissu de la réalité.


Pourtant je retournai dans mon Asana / Pranayama le lendemain, et au bout de quelques minutes ces êtres spirituels étaient de retour, avec le même conseil. Ils insistaient pour que je les écoute. Je les sentais en colère contre moi, puisque je les avais délibérément rejetés en coupant ma méditation la veille.

Alors je me suis arrêté, et je ne suis jamais retourné dans cet état de méditation. Cependant je conservais ce souvenir que ces êtres spirituels étaient en colère contre moi, ce qui fait que j’étais troublé et sans repos. Il n’y a qu’en me noyant dans l’alcool ou en me droguant que j’arrivais à oublier.

Que faire ?

Peut-être que pour vous les choses n’ont pas aussi mal tourné que pour moi, mais sachez tout de même que si vous pratiquez le yoga, alors vous pratiquez l'hindouisme. Plus vous en faites, plus vous vous ouvrez à sa dimension spirituelle. Des milliers d'autres personnes ont eu la même expérience en faisant du yoga. Tous n'ont pas été aussi chanceux que moi car j’en suis maintenant libéré… beaucoup sont devenus fous, ou se sont suicidés.3

C’est à ce point dans ma vie où tout était hors de contrôle que j'ai rencontré un chrétien et que j'ai commencé à aller à des réunions chrétiennes (en vérité j'y allais plus parce qu’on y mangeait bien que pour autre chose). Lors de la deuxième réunion on m’a donné l’opportunité de trouver et faire l’expérience de Dieu.

J'ai reçu l'Esprit-Saint en quelques secondes par l'imposition des mains, comme décrit dans les Actes des Apôtres. Dès que je reçus ce don gratuit de Dieu, une paix réelle m’envahit ; les voix et tout ce qui me pesait disparut, à leur place je reçus presque aussitôt une grande joie et un sentiment d’accomplissement. La dépression qui me suivait partout (cette « brêche dans le tissu de la réalité ») avait également disparut.

Ma vie a dès lors radicalement changé. Au lieu d’être constamment mon propre centre d’attention, j'essaie de me centrer sur les autres. Au lieu de chercher l’épanouissement à travers le yoga, je cultive la paix véritable que j’ai trouvé. Le yoga engendre un style de vie très égoïste, et il ne produit pas non plus les résultats escomptés. C’est en fait un mensonge qui n'apporte que destruction. Comme les paroles de Christ sont vraies dans MATTHIEU 16:25 « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. »

Tant de personnes essayent de « sauver leurs vies » (d’en combler le vide) en s’adonnant à diverses activités, y compris le yoga. Le vide ne sera jamais comblé, et elles finiront par perdre leur âme éternelle.

Nous ne vivons qu’une seule fois, et pendant cette vie, nous devons suivre l'exemple de Jésus-Christ tel qu'il est présenté dans la Bible. Quand nous mourons, « il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu'il aura fait, étant dans son corps. » 2 CORINTHIENS 5:10. Ceux qui sont nés de nouveau en recevant le don du Saint-Esprit et en étant baptisé par immersion totale, et qui ont donné leur vie pour suivre Christ, peuvent entrer dans le paradis éternel de l'âme où seuls demeurent l'amour, la joie et la paix, dans la communion personnelle avec Jésus-Christ. Le pécheur et le rebelle contre Dieu sera retiré de Sa présence après ce jugement, et placé dans un lieu de tourment éternel.

Vous devez faire un choix : Voulez-vous suivre Shiva (qui a enseigné la « science » de Hatha Yoga), aussi appelée la Destructrice, ou suivre Christ, qui est venu pour guérir et sauver, et qui a prouvé par Sa vie, Sa mort et Sa résurrection qu'Il est le Seigneur et qu'Il nous aime sans que nous n’ayons rien fait pour le mériter ?

Le yoga n'est pas que de l’exercice physique inoffensif, il ouvre la porte au contrôle par des démons. De quel côté voulez-vous être à la fin ? Du côté du diable ou de Christ ? Les conséquences de ce choix sont plus grandes que vous ne le réalisez.

JEAN 10:10 « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles l’aient même dans l'abondance. »

Et comment est-cette vie abondante donnée par Jésus-Christ ?

JEAN 3:5 « Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.»

par William Downs, Newburgh, Ecosse, mercredi 21 avril 2010

  • 1. Pour comprendre cette relation, voici des ouvrages qui peuvent vous aider: écrits de E.A Wilder-Smith, "The Cause and Cure of the Drug Epidemic and The Drug Users", et ceux de Charles T. Tart, "The End of Materialism - How Evidence of the Paranormal is Bringing Science and Spirit Together" ou "Altered States of Consciousness".

    Le fait que l'explosion de la culture drogue des années 60 était en fait une opération minutieusement controllée n'est pas de connaissance générale. Cette déclaration même pourrait faire le sujet d'une discussion à part entière, qui malheureusement entre dans la catégorie des « théories de complots ». Et pourtant, quiconque s'intéresse un peu à ce sujet a connaissance des expérimentations menées sur le LSD par certaines agences gouvernementales américaines, débutant dans les années 50 avec le projet MKULTRA. ("The Search for the Manchurian Candidate: The CIA and Mind Control", par John Marks, ainsi que "Acid Dreams: The Complete Social History of LSD: The CIA, the Sixties, and Beyond" par Martin A. Lee)

  • 2. Le terme "Hatha Yoga" décrit toutes les pratiques physiques du yoga. Le yoga a 8 membres. Un seul d'entre eux, "asana", consiste à faire certaines positions de yoga. Quand vous faites du "lyengar", c'est du "hatha yoga"; quand vous faites du "ashtanga", c'est aussi du "hatha yoga". Donc le terme “Hatha yoga” peut être utilisé de façon interchangeable avec le simple terme de “yoga”.
  • 3. Regardez par exemple le documentaire “Gods of the New Age” qui contient des témoignages de profeseurs de yoga décrivant en détail ce que je dis plus haut.

Post new comment