Guérie de surdité, de fibromyalgie et d’autres maladies

Lars, BEd - Coffs Harbour, Australia

Photo of Lars

Bonjour, je m’appelle Lars et j’aimerais vous dire comment Dieu a miraculeusement guéri mon amie Rebecca d’une kyrielle de maladies, qui vont de la surdité, la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique, le syndrome du côlon irritable, les bourdonnements d’oreille, aux rhinites.

Rebecca avait été au collège avec Claudia et Billy, qui étaient chrétiens depuis longtemps dans notre assemblée. Peu de temps après les avoir rencontrés, les parents de Rebecca lui ont interdit de les voir, parce qu’ils croyaient qu’ils étaient dans une secte. Mais cela n’a pas empêché Rebecca de les fréquenter, et ils sont devenus bons amis. Ils perdirent pourtant le contact au fils des années, car Rebecca avait déménagé à Dunfermline à l’âge de 19 ans pour continuer ses études supérieures.

Elle était sourde de l’oreille droite à cette époque : elle souffrait d’un déficit congénital du nerf sensitif qui conduisit à une perte auditive. Les médecins l’avaient diagnostiqué lorsqu’elle avait 4 ans, et elle dût commencer à porter des appareils auditifs dès l’adolescence. A 14 ans, ils ont diagnostiqué qu’elle était atteinte de fibromyalgie, bien qu’elle ait souffert de cette maladie et de nombreuses autres depuis un certain temps déjà. Parmi ces maladies, il y avait le syndrome de fatigue chronique, SADAM (le syndrome de l’articulation temporo-mandibulaire ou Syndrome de Costen), des épicondylites (tennis elbow, ou tendinites du coude), le syndrome fémoro-patellaire, le syndrome du côlon irritable, les bourdonnements d’oreille (acouphènes), et les rhinites.

Jusqu’à 19 ans, Rebecca vivait comme elle le pouvait à cause de sa santé. C’était un combat constant mais elle avait toujours réussi à aller au lycée, au travail et à avoir des activités sociales. Mais après avoir emménagé à Dunfermline, sa santé se dégrada. Les douleurs devinrent si intenses, et la fatigue si accablante, qu’elle pouvait à peine se lever le matin. Très vite, il devint impossible pour elle de vivre une vie normale. La douleur et la fatigue l’affaiblirent au point où cela eut des répercussions dans ses études, et qu’elle eut du mal à assumer son travail à temps partiel. Pour couronner le tout, elle avait en plus une névralgie du glosso-pharyngien, qui survient lorsqu’une artère compresse un nerf à l’arrière du cerveau ; les douleurs étaient tellement insoutenables que c’était comme si on lui donnait un coup de poignard dans le crâne par l’oreille gauche. Les jours où elle se sentait mieux, elle arrivait à sortir faire une courte promenade, mais elle passait la plupart de son temps au lit.

Si vous avez eu ces problèmes de santé, ou quelque chose de similaire, vous pouvez comprendre l’intensité de la douleur et la perte de qualité de vie. Pour faire face à la douleur, elle recevait des injections de stéroïdes à l’hôpital, et elle prenait toutes sortes d’analgésiques puissants et de sédatifs, comme le Tramadol (à base de morphine) et le diazépam. Elle prenait aussi des anti-inflammatoires puissants comme Arthrotec, qui lui donnèrent des ulcères à l’estomac. Les médecins voulaient opérer sa névralgie du glosso-pharyngien, en ouvrant la boîte crânienne et en plaçant un petit coussinet entre l’artère et le nerf à l’arrière du crâne. Cela aurait eu pour but d’éradiquer la douleur, mais la chance de réussite n’était que de 80%.

A ce stade, elle n’avait plus d’ambition, elle se sentait prise au piège et isolée du monde. Elle n’avait plus de vie sociale du tout, avait laissé tomber ses études, et aussi son travail. Les médecins lui avaient dit que son état ne s’améliorerait pas, alors elle avait consulté un psychologue tant elle était déprimée et désespérée. Ses pensées la hantaient à chaque instant : « Comment est-ce possible ? », « Qu’ai-je fait pour mériter ça ? », « A quoi bon continuer de vivre ? ».

Dans ses moments les plus difficiles, des pensées de suicide la harcelaient sans répit. Elle dut revenir chez ses parents parce qu’il lui était devenu impossible de vivre toute seule. C’est à ce moment-là qu’elle a commencé à implorer Dieu, et elle a voulu revoir son amie Claudia. Deux semaines plus tard, elle rencontra Claudia par hasard qui l’invita à une réunion d’église. C’est là que j’ai rencontré Rebecca pour la première fois. Rebecca nous dit qu’elle se sentait tellement à l’aise parmi nous. Toutefois, à cause de ses problèmes de santé, elle ne revint que quelques semaines plus tard. Durant cette réunion, nous avons parlé de la puissance de Dieu, du fait qu’Il veut que nous soyons en bonne santé, et que Son peuple prie pour les malades. Nous avons lu de nombreuses écritures telles que MARC 16:15-20, ESAIE 53:5, MATTHIEU 4:23, et HEBREUX 13:8 en les expliquant.

De nombreuses personnes ont reçu la prière lors de cette réunion, et Rebecca a demandé la prière pour la névralgie glosso-pharyngienne dont elle souffrait. Nous avons imposé les mains sur elle et avons prié au nom de Jésus (MARC 16:18). Au début, elle avait encore mal, comme si on l’avait poignardée dans l’oreille, mais au moment où elle sortit dehors en quittant la réunion, la douleur disparut complètement. C’était la première fois en 3 ans et demi qu’elle ne souffrait plus et jusqu’à ce jour, la douleur n’est jamais réapparue. Elle a alors réalisé que Dieu existe vraiment, et elle est revenue la semaine suivante, en dépit des menaces de ses parents de la mettre à la porte si elle y retournait. Il y avait une soirée de prière organisée ce vendredi, et nous avons montré à Rebecca les écritures sur le salut. En lisant des écritures sur le baptême par immersion, Rebecca a demandé à être baptisée, ce que nous avons aussitôt fait dans la baignoire à l’étage. Suite à quoi nous avons ensuite lu des écritures sur l’effusion du Saint-Esprit (ACTES 2:4, LUC 11:13), et nous avons imposé les mains sur elle en demandant à Dieu de la remplir du Saint-Esprit. Elle a alors commencé à parler dans une nouvelle langue et elle naquit de nouveau.

Nous avons ensuite de nouveau imposé les mains sur elle et demandé à Dieu de la guérir complètement de la liste de maladies dont elle souffrait, y compris de la surdité de l’oreille droite, et Dieu la guérit immédiatement, et complètement ! Quand je lui ai parlé dans l’oreille droite juste après la prière, elle a presque fait un bon tellement cela lui paraissait fort. Le monde du côté droit prenait soudain vie ! Elle n’était plus sourde, et elle se débarrassa de son appareil auditif. La fibromyalgie aussi était partie ; toute la douleur qui l’avait fait souffrir pendant des années disparut. Elle nous dit qu’elle voulait courir, car elle se sentait pleine d’énergie. Pour couronner le tout, cette nuit-là elle réussit à dormir, pour la première fois depuis longtemps.

Dans l’amour de Christ,
Lars
 

Comments

Bonjour, je suis tombée par hasard sur votre site, je souffre de fibromyalgie et du glosso pharyngien ou nevralgie d'Arnold. De plus avec beaucoup d'acouphenes coté gauche. Je me suis reconnue exactement dans la maladie qu avait Rebecca. Quelle prière dois je faire pour guerir complétement sachant que je prie tous les jours et je demande ma guérison miraculeuse Merci de votre aide. Annie J'habite en France à Saint Ambroix dans le Gard. Annie

GLOIRE A TO JEHOVAH RAPHA

Je suis sourde de l'oreille droite , je commence à perdre l'audition de l'oreille gauche . Priez pour moi pour que Dieu me guérisse de ce problème de surdité. Merci pour tout

bonjour dans le nom de Jésus, je suis une chrétienne de la mission du plein évangile cameroun je souffre d'un kyste. J'aimerais que vous vous associez à moi dans la prière afin que dieu ait la victoire sur cette maladie car Il est capable,merci

Chère Lise,
le plus important est de prier au nom de Jésus-Christ car la puissance est dans Son Nom. Actes 4:29 Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance,
Actes 4:30 en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus.
Tu peux aussi prendre contact avec les chrétiens de notre église à Lyon ou Bordeaux, France, à la page des contacts.
Bon courage, Céline

bonjour, mon pere a la nevragie du visage... quelle est la priere que je doit faire? svp il souffre tellement ca me fait tellement de peine aider moi svp merci Lise

Post new comment