Drogues

 

Libre après 20 ans de dépendance à l’héroïne et à la méthadone

Photo of Sabine

Sabine - Munich, Allemagne

Le troisième jour les symptômes de sevrage commencèrent. J’étais assise dans le beau séjour propre et lumineux de mes nouveaux amis chrétiens, entourée d’un groupe de personnes qui avaient la foi que Jésus pouvait m’aider à surmonter vingt ans de dépendance à l’héroïne et à la méthadone. Comme de nombreux autres toxicomanes, j’avais essayé d’innombrables fois d’arrêter. J’avais essayé de remplacer l’héroïne par de la codéine ou de la méthadone, mais cela ne fit que me rendre encore plus accro. J’ai essayé d’innombrables fois d’arrêter en faisant un sevrage brutal dont cinq fois sous observation médicale à l’hôpital. Rien ne pouvait m’éloigner de la drogues. Lorsque mon médecin généraliste m’a déclaré " cas désespéré ", j’ai su que je mourrai droguée, comme ce fut le cas pour un grand nombre de mes amis avant moi...

Sauvé de l’emprise de mauvais esprits et de la drogue

Photo of William

William - Perth, Ecosse

Bonjour à tous,

J’aimerais partager avec vous comment et pourquoi je suis devenu chrétien, dans l’espoir que cela vous encourage à chercher Dieu et à ne jamais abandonner.

J’ai vécu des choses horribles pendant mon enfance. J'ai grandi sans père, je ne faisais confiance à personne et je haïssais le monde entier. J'étais désillusionné par ce que je voyais dans le monde.

Libéré de l’occultisme!

Photo of Henry

Henry - Glasgow, Ecosse

Un sentiment de paranoïa avait pénétré ma vie et s’était violemment emparé de tout mon être. Je savais que je ne pouvais plus prendre de drogue car j’étais déjà proche de la folie, et d’autres tentatives de consommation de drogue avaient de nouveau déclenché certains symptômes du trip d’horreur de cette fameuse nuit. A un moment donné, j’ai même pensé à me suicider. Mais j’avais ce seul espoir : quelque part je savais que Jésus pouvait m’aider dans tout cela.

Sauvé d’une vie vide de spiritualité et marquée par la drogue !video icon

Bob - Brisbane, Australie

Tant que j’étais avec mes amis, je croyais que ce que je faisais n’était pas mal. Parfois, pourtant, en revenant de soirée aux aurores, complètement défoncé, je me regardais dans le miroir et je me demandais : “Est-ce que je me connais vraiment, est-ce que je suis vraiment heureux ?” Honnêtement, je répondais : “NON”. Alors j’allais très vite me coucher pour essayer de tout oublier.
 

Sauvée d’une vie de droguée !

Photo of Anja

Anja - Athènes, Grèce

Entre 16 et 20 ans, j’ai pris toutes les drogues qui me tombaient sous la main : marijuana, speed, cocaïne et LSD. J’en ai souvent trop pris et je ne savais plus ce qui était réel, ni où commençait le monde de l’illusion et de l’imagination. J’ai souvent essayé d’arrêter de consommer ces substances, mais les gens que je fréquentais, ainsi que la peur d’affronter la réalité, m’ont fait retomber dans le milieu de la drogue. Je ne voyais aucune issue.

La joie remplace la drogue !

Photo of Gordon

Gordon - Perth, Ecosse

Je fumais du cannabis tous les jours et si je devais m’en passer, je souffrais de stress, j’étais tendu et je m’énervais facilement. Je prenais aussi d’autres drogues comme du speed, de l’ecstasy, du LSD et des champignons magiques. J’étais au plus bas dans ma vie...