Dieu a fait disparaître des kystes !

Virginia, L.L. - Brisbane, Australie

Photo of Virginia

Je voudrais vous raconter comment mon amie a été guérie. Il y a quelques années, nous vivions en Ecosse. Là-bas, j’ai rencontré une Française qui s’appelait Joanna. Nous avions l’habitude de nous retrouver après avoir déposé les enfants à l’école. Un matin, Joanna avait l’air d’être plutôt bouleversée. Nous avons commencé à discuter et elle me dit que son docteur venait juste de lui annoncer qu’elle avait un kyste sur l’un de ses ovaires. C’était la deuxième fois que cela lui arrivait, et elle avait très peur. En fait, elle était terrifiée par les hôpitaux, et l’idée de devoir y aller pour une seconde opération lui était insupportable.

Je lui ai dit que nous croyions en Dieu et qu’elle pourrait être guérie si je lui imposais les mains, comme le dit la Bible dans MARC 16:18 : "Ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris." Je lui ai raconté aussi beaucoup de témoignages de gens qui avaient été guéris. Je fus moi-même guérie d’un problème de thyroïde quand je commençais à croire en Dieu. J’avais une suractivité de la thyroïde. Les docteurs avaient réussi à la réguler une première fois, mais la maladie était réapparue et j’étais repartie à zéro, reprenant mes 10 comprimés de Néo-Mercazole par jour, essayant ainsi d’arriver peu à peu à me rétablir, et espérant que cette seconde fois serait la bonne. En devenant Chrétienne, j’avais entendu de nombreuses histoires de personnes guéries. J’avais alors demandé au Seigneur de me guérir sur-le-champ, et c’est ce qu’Il fit ! J’ai jeté tous mes médicaments à la poubelle, étant donné que mes taux d’hormones étaient redevenus normaux. J’ai dit à Joanna que les docteurs m’avaient prévenue que cette glande pourrait encore me poser des problèmes quand, un jour, j’aurais des enfants. Mais j’allais parfaitement bien après avoir eu mes deux enfants. Ayant entendu toutes ces choses, Joanna me demanda de revenir dans l’après-midi pour lui imposer les mains et prier. Quand nous nous sommes revues, je lui ai imposé les mains et j’ai prononcé une prière très simple ; j’ai juste prié pour que son kyste disparaisse, dans le nom de Jésus.

Le jour suivant, avant d’entrer à l’hôpital, elle retourna chez son docteur pour se faire examiner à nouveau, mais cette dernière lui dit qu’elle ne pouvait plus rien sentir. Elle dit alors à Joanna d’aller quand même voir le spécialiste, comme prévu, et de passer une échographie. A l’échographie, le docteur dit : “Quel que soit ce qui était là, ça a disparu.” Ce qui était incroyable, c’est qu’il utilisa exactement les mêmes mots que ceux que j’avais utilisés dans la prière. Cela montre que Dieu écoute nos prières très attentivement et qu’Il y répond à la lettre ! Mon amie était folle de joie !

Post new comment