Amener les esprits mensongers à la lumière

" La lèvre véridique est affermie pour toujours, mais la langue fausse ne subsiste qu'un instant." (PROVERBES 12:19)

Lorsqu'un mensonge est écarté, l'ennemi n'a plus de place. Il est donc de notre devoir de préserver la vérité et d'écarter les mensonges. Un mensonge ne se développe pas de lui-même. Il se sert du cœur humain pour s'y implanter. Les mensonges, tout comme les mauvaises herbes, grandissent parmi les plantes légitimes du jardin, absorbant les ressources, asséchant des vies et étouffant les bonnes pousses. De même, comme les mauvaises herbes, un bon jardinier les arrachera dès qu'il les aura repérées. Nous devons apprendre à reconnaître un mensonge rapidement.

La vérité se situe dans un certain contexte, et ce contexte est la Bible. Il s'agit peut-être du premier et du plus évident contraste qui se dessine entre la vérité et le mensonge. Aucun menteur ne souhaite que vous ne remontiez à la source ! N'importe qui peut citer ici et là quelques fragments d'Ecriture afin de prouver presque tout ce qu'il veut. Le “père du mensonge“ (JEAN 8:44) a essayé de tromper Christ en sortant la vérité de son contexte (MATTHIEU 4:1-11). Au commencement, Satan a ruiné l'humanité par un mensonge, et c'est toujours ce qu'il essaie de faire de nos jours. Seule la vérité apporte une foi véritable.

Le mensonge est une contrefaçon de la foi véritable. La foi vient de ce qu'on entend ; les mensonges aussi proviennent de paroles, mais pas de la Parole de Dieu. Malheureusement, tout comme la foi, les mensonges inspirent des actions. Tout comme la foi, un mensonge vous oblige à écarter d'autres possibilités. On se sacrifie pour la foi parce qu'on sait que l'on fait le bon choix. Se sacrifier pour un mensonge est une présomption aveugle. Un mensonge, quand on y ajoute foi, passe pour une bonne décision. La différence est révélée au moment de la récolte. La foi produit quelque chose de bon alors qu'un mensonge trahit et ne porte aucun fruit. Répétons-le, plus vite un mensonge est écarté, moins il causera de dégâts.

Les menteurs (c'est-à-dire ceux qui prônent ce qui est faux), mentent parce qu'ils n'ont pas de réel espoir. Mentir, c'est admettre que l'on n'entend pas Dieu, ou pire, qu'on ne Lui obéira pas. La fausseté, la présomption, la supposition, les raisonnements logiques et tout ce qui peut faire plonger quelqu'un dans l'incrédulité sont des mensonges. Ceux qui vivent dans la lumière ont un espoir fondé sur une espérance réelle et honnête prenant racine dans une réalité à venir. La part des menteurs est dans l'étang de feu (APOCALYPSE 21:8). Les mensonges amènent un jugement sur ceux qui les acceptent en remplissant leur esprit de sottises, permettant ainsi au diable de contrecarrer la vérité avant qu'elle ne puisse commencer, et encore moins s'accomplir. Un mensonge s'approprie la place destinée à la vérité.

La vie remplie de famine spirituelle est alors comme dotée d'un garde-manger. Ouvrir une boîte de mensonges, c'est comme avoir les yeux rivés sur le fond d'une boîte vide. Au moment même où il faudrait répondre à une faim spirituelle, on ne trouve rien. Les menteurs non-repentants se trompent eux-mêmes en pensant que tout le monde est comme eux. De nombreux menteurs ne se rendent pas compte à quel point le mensonge est une mauvaise chose tant qu'ils ne sont pas jugés pour cela. Dans un certain sens, les mensonges sont radioactifs car ils infestent l'esprit et le corps de ceux qui s'en servent. Plus on reste dans le mensonge, plus l'âme devient malade. Certaines personnes ne sont plus capables de faire la différence entre le mensonge et la vérité, même si elles se retrouvent confrontées aux deux.

Les mensonges sont l'opium de la pauvreté. Ils nous empêchent de prendre conscience d'une faiblesse ou d'un manque. Ils sont les briques creuses qui investissent les fondations. Il en est de même de ceux qui vivent par ces mensonges. Si une pression est exercée sur ces blocs creux, ils s'écroulent. Construisez quelque chose sur des mensonges et votre structure s'effondrera. En essayant de créer quelque chose à partir de rien du tout, on se retrouve avec des gravats. Dès lors, à la place du vide, vous devez d'abord vous débarrasser des ordures et autres déchets avant même de revenir à l'état de vide. A ceux qui n'ont pas, on ôtera même ce qu'ils croient avoir (LUC 8:18).

Le mensonge est une dépense que l'on ne peut se permettre. On ne peut progresser en mentant, que ce soit avec Dieu ou avec l'homme. Mais en pratiquant l'honnêteté et en revêtant l'humilité, cela devient possible. Etre quelqu'un de responsable est un tremplin sûr vers la promotion. Ce n'est pas tant l'exercice de certaines compétences que la capacité à gérer les responsabilités qui détermine de quoi sera fait votre futur. Votre talent peut jouer en votre faveur et vous amener en présence des rois (PROVERBES 21:6) mais, pour y rester, laissez le mensonge derrière vous. Trouvez un moyen de dire la vérité. Si vous mentez, trouvez alors un moyen de vous dénoncer vous-même. Autrement, personne ne vous fera confiance, même pas vous.

Le menteur se fie aux apparences extérieures parce que c'est la seule réalité qu'il possède. Il se donne de grands airs et simule, recherchant l'approbation des personnes au fondement honnête. Souvenez-vous que les personnes qui aiment à tromper sont affamées mais vides. Les menteurs sont attirés par les hommes vertueux, tout comme les papillons de nuit par les flammes. Ils admirent ceux qui ne sont pas comme eux, tout comme Judas Iscariot a suivi le Seigneur. Aux yeux d'un menteur, faire partie d'une église signifie être justifié. C'est comme si le fait de vous trouver dans un hangar faisait de vous un avion. Aussi stupide que cela puisse paraître, cela est vrai pour un menteur car les apparences sont les seules réalités qu'il possède, étant donné qu'elles sont trompeuses. Satan pénètre les menteurs ; il faut posséder le regard de Christ pour discerner cela, tout comme Jésus l'a vu se produire avec Judas au moment de la Pâque (JEAN 13:27-28).

Les menteurs non-repentants ne diront pas la vérité. Ce sont des arnaqueurs. Des escrocs. Pris en flagrant délit, ils ne changent pas de l'intérieur mais exhibent les apparences extérieures. Quand ils sont exposés, les menteurs non-repentants cherchent un endroit où ils peuvent de nouveau mentir librement. Nous devons exclure les menteurs invétérés. Nous devons les mettre dehors, comme ce fut le cas pour Judas lors de la première communion. Nous devons nous éloigner de ceux qui ne se distancient pas du mensonge. On ne peut rien faire pour aider quelqu'un qui refuse d'admettre son problème.

Faites attention de ne pas ranger le faible dans la même catégorie que le menteur. Peu importe le nombre de fois que les faibles tombent, s'ils demandent pardon, ils peuvent se relever aussitôt. Dans l'amour de Dieu, soyez compréhensifs avec le faible. Généralement, les pécheurs qui sont privés de la gloire de Dieu le savent, et ils sont souvent les premiers à l'admettre. Dans un acte de désobéissance, ils se sont blessés eux-mêmes, et ont souvent blessé les autres en même temps. La transgression peut avoir de graves conséquences et un impact durable, mais cela ne fait pas du transgresseur un menteur réprouvé. Répétons-le, on peut pardonner au faible, travailler avec lui et le rétablir. Qui sommes-nous pour refuser la grâce ? Examinez-vous vous-même ainsi que votre propre fragilité en dehors du Saint-Esprit (GALATES 6:1).

Abandonnez à eux-mêmes les menteurs endurcis. Un cœur trop sensible aide les menteurs à ignorer leurs mensonges. On ne peut ignorer ni justifier le mensonge. A la base, ce qui alimente un esprit mensonger, c'est la tromperie de soi-même qui est profondément enracinée dans l'âme. Cette voie est la garantie d'un cœur brisé. Priez pour eux, confrontez-les au problème, soyez présents quand ils trébuchent, mais ne participez pas à leur jeu en restant dans le silence. En fréquentant passivement des menteurs, la personne qui veut progresser en Christ met la santé de son âme en péril et la contrarie. Vous ne les influencerez nullement en affichant votre intégrité. AU CONTRAIRE, votre honnêteté permettra au menteur de se sentir en sécurité. Les menteurs se sentent bien dans leur peau PARCE QUE quelqu'un comme vous se trouve dans leur entourage. Vous ne faites du bien ni au menteur ni à vous-même en les fréquentant.

L'honnêteté est le début de la guérison. S'humilier brise la puissance du mensonge. Le prédicateur doit être délivré de son propre péché. Le patron doit cesser de voler ses employés. Le mari doit s'occuper fidèlement de sa femme. Certains ne pourront jamais supporter l'honnêteté, parce qu'ils tardent trop à la mettre en pratique. La pilule est difficile à avaler et elle ne fait que grossir avec le temps. Un mensonge nous permet d'échapper à nos responsabilités sur le moment, c'est-à-dire quand nous devons y faire face. Un mensonge peut rendre une situation plus facile, mais il mène votre futur et votre éternité en enfer. La tromperie laisse notre âme dépourvue de vision pour le futur, sans aucune autorité légitime ni courage, à l'état immature et avec des capacités sous-développées, sans savoir où elle en est. Un mensonge est un voleur qui trahit son auteur.

Nous devons tous amener les mensonges à la lumière s'ils doivent jamais être éradiqués, particulièrement si ces mensonges sont les nôtres (JEAN 3:19-21). L'honnêteté n'est pas suffisante. Nous devons tout abandonner pour la vérité (PROVERBES 23:23). Pour en venir à vivre selon des principes, il faut faire plus qu'afficher un comportement droit. L'honnêteté sans la vérité n'est qu'une fosse de fierté, reposant sur votre propre justice et capable de faire dérailler l'âme repentante (ROMAINS 10:3-4).

Le fait de pratiquer l'autocritique à longueur de temps pourra vous empêcher de mentir pendant un certain temps, mais cet esprit sera toujours là, vous faisant face (COLOSSIENS 2:23). Se repentir signifie se tourner vers le Seigneur en même temps que se détourner du péché (JACQUES 4:7-8). Les menteurs repentants sont subitement au clair dans leurs relations (2 CORINTHIENS 7:10-11). Ils se “posent” et construisent, s'engagent et poursuivent quelque chose d'autre qu'eux-mêmes. Ils sont libres de grandir en Christ, ayant vaincu l'esprit de ce monde (1 JEAN 4:4).

Ceci est un appel à tous ceux qui suivent Christ, tout particulièrement Ses guides, à abandonner la tromperie et le mensonge sous toutes ses formes. Nous devons renoncer à l'esprit de mensonge et le rejeter totalement. Nous devons nous occuper des affaires de Dieu de façon ouverte et honorable (2 CORINTHIENS 4:2). Se débarrasser d'un mode de vie mensonger nécessite prière, discipline et responsabilité. Soyez bien plus mesuré avant de parler et soyez absolument intolérant vis-à-vis de la tentation du mensonge. Le mensonge est paresseux mais cela demande du travail d'y résister, ce ne sera donc pas facile.

Vous aimez Dieu plus que les mensonges idolâtres ! Vous êtes motivés à être pur aux yeux de Dieu et à marcher dans ce sens devant les hommes ! Dans la crainte du Seigneur, soumettez votre langue au Saint-Esprit ! Si vous voulez être débarrassé d'une fausse protection et d'une fausse paix, alors soumettez-vous à Celui qui donne vraiment une paix que le monde ne peut vous retirer. Tout autre chemin n'est rien de moins qu'un mensonge.

" Les lèvres fausses sont en horreur à l'Eternel, mais ceux qui agissent avec vérité lui sont agréables." (PROVERBES 12:22)

                                                                                                                                                         de Jim Pelletier

Extrait de : “Church Growth International” (Automne 2004)