Jeûne et Prière - la Puissance Atomique de Dieu !

La prière est l'énergie la plus puissante de l'univers à la disposition des croyants. Un progrès béni de l´Assemblée de Dieu va se réaliser dans la mesure où les Chrétiens prient et jeûnent !

Avant-propos du traducteur

Lorsque j'ai commencé à travailler sur l'original anglais " Atomic Power with God through Fasting and Prayer ", de Franklin Hall, pendant mon séjour à Hambourg, j'ai tellement été fasciné par son contenu que j'ai commencé tout de suite un jeûne de 14 jours qui me fut d'un très grand profit spirituel. Les choses et les circonstances physiques perdaient de plus en plus de valeur pour moi, et mes forces spirituelles grandissaient jour après jour..

Pendant ce temps de jeûne, je n'ai ressenti ni faim, ni faiblesse physique. J'ai seulement éprouvé une certaine fatigue au 14ème jour, après quoi je me suis décidé à interrompre le jeûne ; ma mission semblait de toute façon accomplie..

Suite à ces expériences sur le jeûne qui m'étaient inconnues jusque-là, je ne peux que conseiller à tout le monde de s'entraîner au jeûne, lié à une prière sincère, aussi bien pour vaincre nos désirs sexuels que pour réveiller de profondes bénédictions et pouvoirs spirituels. Le succès ne tardera pas.

Toutefois, il faut veiller à ce que la vie avec Dieu et les hommes soit en ordre avant de commencer le jeûne, autrement, selon ESAIE 58:1-7, celui-ci est vain. C'est seulement lorsque cette condition importante est remplie et lorsque notre vie est clairement changée et ajustée selon la Parole de Dieu que les 20 promesses des versets 8 à 14 se réalisent..

Martin Gensichen

Le jeûne

Peu de gens se rendent compte de la quantité de nourriture qu'un homme ordinaire consomme en un mois, et à combien se chiffre cette consommation. Le buveur et le fumeur ne refléchissent pas à leur consommation d'alcool et de tabac. Ils pensent : " ma foi, ces choses sont nécessaires ". Ensuite, viennent les dépenses consacrées à la nourriture, à la boisson, au logement, aux vêtements, et éventuellement à l´épanouissement intellectuel, aux loisirs, au sport, etc... Les dépenses destinées à autre chose, au Royaume de Dieu ou aux besoins propres à l'âme, entrent en tout dernier lieu et très rarement, si ce n'est pas du tout, en ligne de compte..

La plupart des gens consomment trop de nourriture. D'après les informations des services de santé, la civilisation contemporaine s´intoxique elle-même par un excès de nourriture, de boisson et de tabac. De nos jours, qui, parmi les croyants, observe les paroles de l'Ecriture : "Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi... la tempérance..." (2 PIERRE 1:6); "Je vous exhorte... à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme" (1 PIERRE 2:11) - Par conséquent, ne faudrait-il pas sérieusement que les croyants "reviennent à l'Eternel de tout leur coeur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations"? (JOEL 2:12)

Le peuple de Dieu (sans parler des gens en général) a-t-il donc compris pour quelle raison Dieu nous a imposé les temps de famine suite aux deux guerres mondiales ? N'était-ce pas parce que pendant des siècles on avait totalement négligé le commandement de l'abstinence et du jeûne dans les cercles croyants ?

Autant la ripaille a des conséquences catastrophiques sur la vie sexuelle, autant un jeûne temporaire réfrène de façon bénie les convoitises de la chair. William Penn, le fondateur de la Pennsylvanie, a dit : " Une alimentation frugale contribue beaucoup à la tempérance. Ainsi, mange pour vivre et ne vis pas pour manger."

Jésus ne voulait pas que ses disciples spirituels jeûnassent à la manière futile des Pharisiens ; c'est pourquoi Il ne les instruisit pas sur ce sujet. De même, Il ne les initia que plus tard à une vie de prière sérieuse, au moment où ils réalisèrent avec effroi leur manque de ferveur à prier. Après Son départ, ils apprirent à prier et à jeûner de la bonne manière ; ils prirent alors pleinement la responsabilité du royaume de Dieu.

On peut supposer que les 120 personnes qui prièrent dix jours avant la Pentecôte pour que le Saint-Esprit se répande, jeûnèrent également, étant donné qu'elles restèrent toujours au même endroit. Elles ne retournaient donc pas dans leurs maisons afin de manger. La bouleversante Ascension du Seigneur qu'elles virent de leurs yeux leur avait ainsi fait tout oublier de ce monde et leur avait tellement mis au premier plan les affaires divines, que tous leurs désirs et requêtes étaient uniquement fixés sur la puissance du ciel, le Saint-Esprit..

Celui qui a la même attitude de nos jours est en mesure de recevoir sa Pentecôte, c'est-àdire le baptême de l'Esprit-Saint et du feu.

Les apôtres jeûnèrent également assez souvent par la suite, comme lors du départ des premiers missionnaires (ACTES 13:2), ainsi qu'à la nomination des Anciens (ACTES 14:23). Le centenier Corneille a cherché la face du Seigneur en jeûnant et en priant (ACTES 10:30). Paul a exhorté à pratiquer une abstinence temporaire au sein du mariage, "afin de vaquer à la prière" (1 CORINTHIENS 7:5).De plus, il souligne qu'il se rend recommandable comme serviteur de Dieu dans les jeûnes (2 CORINTHIENS 6:5).

Indications pratiques

Au début du jeûne, si l'on veut en accélérer les effets, il est recommandé d'utiliser une purge d'eau salée afin de nettoyer les intestins. On ajoute 2 cuillères à café rases de sel de type "Glauber" à quart (946ml) de litre d'eau chaude, puis on boit. Cela peut également être pratiqué à d'autres moments, l'estomac vide, si l'on ne jeûne pas, dans le but de nettoyer l'organisme. Quand on jeûne, il est conseillé de ne pas le faire avant le premier jour.

Jeûner devient facile si l'on respecte la règle suivante : si, après quelques jours, la faim est partie, on commence un sincère service de prière. Ainsi, on obtiendra de bons résultats. Sans prière, le jeûne est inefficace.

Il est préférable de boire de l'eau minérale plutôt que de l'eau ordinaire. Afin d'éviter les crampes d'estomac et autres effets désagréables, il est bon de boire de l'eau chaude ou tiède, mais pas froide, à moins de boire très doucement. Cela est conseillé aux personnes maigres, ou si l'on jeûne par temps froid. Les conseils prodigués en toute bonne volonté par la famille ou des amis trop soucieux, incitant la personne qui s'est armée de patience à rompre son jeûne avant son terme, par crainte de dommages physiques, représentent un obstacle particulier. La personne qui s'est laissée convaincre d'arrêter doit reprendre courage et, à l'occasion, recommencer le jeûne, et elle réussira avec la grâce du Seigneur.

Une certaine fatigue peut se faire ressentir pendant les premiers et les derniers jours du jeûne. On peut tout de même continuer à travailler et à accomplir ses tâches journalières, si le travail n'est pas trop fatigant. Toutefois, les prières ne seront dans ce cas probablement pas aussi profondes et efficaces.

Les mouvements corporels, comme se lever du lit etc..., ne doivent pas être effectués brusquement ni trop rapidement, afin de ne pas perturber la circulation sanguine, ce qui pourrait provoquer un évanouissement. Suite à l'élimination des toxines du corps, l'état spirituel et physique s'améliore. Les douleurs, les vertiges, les sensations de faiblesse et autres peines physiques disparaîssent. D'autre part, les différents organes du corps, ainsi que les sens et les capacités spirituelles bénéficient d´un souffle nouveau. Il en découlera une certaine autorité spirituelle, l´exaucement de prières, et d'autres prodiges que l'on n'aurait jamais cru possibles auparavant.

Combien de temps devrait-on jeûner ?

  1. Jusqu'à ce que nous sachions définitivement que Dieu a exaucé notre prière. Pour cela, il faut chercher à savoir si l'on doit réaliser un jeûne d'une durée plutôt courte (1-10 jours) ou plutôt longue (20-40 jours).
  2. Aussi longtemps que notre état de santé et notre corps nous le permettent sans préjudice.
  3.  

Quatre purgatifs

  1. Les pores de la peau sont des canaux par lesquels le corps se débarrasse de nombreuses toxines, surtout pendant le jeûne. Pour cette raison, Jésus dit : "Lave ton visage" (MATTHIEU 6:17). Prendre des bains plus fréquemment que d´ordinaire aide beaucoup également..
  2. Les reins sont activés par une fréquente absorption d'eau, ce qui dilue l'urine et élimine les toxines.
  3. Les poumons ont également la fonction d'éliminer les toxines du corps par l'haleine. C'est pour cette raison qu'il est nécessaire de rester longtemps à l'air frais, en respirant profondément, ainsi que d'ouvrir souvent les fenêtres.
  4. Les intestins sont aussi un important canal d´élimination. Il ne faut pas s'inquiéter si l'activité de l'intestin diminue, puisqu'il n´y a aucune ingestion de nourriture. En cas d'urgence, un lavement produirait de bons effets. De même, il est fortement conseillé de faire de l'exercice.

Jeûner est le meilleur moyen de mettre fin aux dérangements de fonction physique. Cela se confirme surtout pour les maladies d'estomac. Lors d'un long jeûne, on obtient pour ainsi dire un nouvel estomac. C'est pourquoi il est nécessaire de ne pas ingurgiter brusquement de la nourriture trop riche après un jeûne, mais de recommencer à se nourrir d'abord de jus de fruits, et ensuite de fruits frais.

S'il est en mauvaise santé, le corps sera aidé par l'intermédiaire du jeûne de façon multiple. Jeûner rajeunit les glandes, les reins, le sang, le foie ainsi que la gorge, les yeux, etc.

On voit donc que jeûne et prière ne font que du bien au corps. Jamais Jésus ne nous aurait conseillé cette abstinence si elle avait été nocive pour le corps.

Evidemment, on doit dormir et se reposer comme d'habitude ; si cela est possible, c'est encore mieux de se reposer davantage pendant le jeûne.

La consommation d'eau

Tout comme nous utilisons de l'eau pour la toilette extérieure du corps, nous en avons besoin également pour les organes intérieurs. Ainsi, on se rince la bouche après avoir mangé afin d'éliminer les restes de nourriture avant qu'ils ne gâtent les dents. L'estomac a tout autant besoin d'eau pour se purifier. Si l'on n'utilise pas d'eau pendant le jeûne, l'estomac ne sera pas nettoyé, et il se rétrécira, ce qui peut engendrer une tenue légèrement courbée. Sans consommation d'eau, les organes intérieurs restent bouchés, et le corps ne se nettoie pas, de telle sorte que les canaux de déjection ne peuvent fonctionner. Voilà pourquoi la consommation d'eau est nécessaire.

Boire de l'eau n'empêche pas la personne qui jeûne de se sentir plus proche de Dieu. L'eau est pure et est utilisée comme parabole du salut et du Saint-Esprit, dont Jésus dit :

"Quiconque boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle." JEAN 4:13-14

L'eau s'évapore vers le haut, tandis que les résidus alimentaires retournent à la terre. L'eau n'a pas l'effet stimulant de la nourriture, car celle-ci nourrit les convoitises. L'eau ne provoque rien de tel.

Pendant le jeûne, les pores de la peau, surtout ceux du visage, sont pleins des toxines que le corps élimine. C'est pourquoi l'on devrait se laver ou se baigner le plus souvent possible. Après environ deux semaines de jeûne, les principales toxines, grâce à l´action de l´eau, auront quitté le corps pour le laisser sain. D'après les Ecritures, on déduit que Jésus a également bu de l'eau pendant son jeûne de 40 jours. En MATTHIEU 4:2-11 il n'est pas dit qu'Il avait soif, mais qu'Il jeûnait. Plus loin, il est dit que finalement, Il eut faim, c'est-à-dire que le désir de nourriture solide commençait fortement à se faire sentir. De même, lors de la seconde multiplication des pains, au cours de laquelle 4 000 personnes étaient présentes (MARC 8:3), on avait proposé du pain et des poissons, mais pas d'eau, bien que la foule eût jeûné pendant 3 jours. Dans les ruisseaux de la région, il y avait de l'eau en abondance. La soif est bien plus difficile à supporter que la faim, et pourtant, dans aucun des passages mentionnés ci-dessus, on ne parle de la nécessité de boire. On en conclut que l'eau était bien disponible.

La disparition des désirs naturels

L'homme a quatre besoins différents :

  1. Le besoin spirituel, la recherche de Dieu.
  2. Le désir de nourriture.
  3. Le désir sexuel.
  4. La soif de possession, de puissance et de jouissance.

Jusqu'à un certain degré, tous ces besoins sont justifiés.

Chez la plupart des gens, le premier désir, le besoin spirituel, ne se fait pas du tout sentir, parce qu'il est réprimé par les trois autres.

Sous l'Antiquité, le deuxième et le troisième dégénérèrent en vices principaux contre lesquels Paul met fermement en garde dans la première lettre aux Thessaloniciens, au chapitre 4: "Que vous vous absteniez de l'impudicité......" et, "que personne n'use envers son frère de fraude et de cupidité dans les affaires, parce que le Seigneur tire vengeance de toutes ces choses.."

Le quatrième désir, celui de l'amélioration de sa propre situation de vie, qui dégénère en soif d'argent, de possession, de puissance et de jouissance, est un atout moderne dans la main de satan.

Or, lors du jeûne, un miracle s'accomplit : d'abord, le deuxième désir, celui de nourriture, diminue. Après environ dix jours de jeûne, la sensation de faiblesse disparaît. Ensuite, le troisième désir, le désir sexuel, passe également. Si la personne qui jeûne évolue dans une prière sérieuse pour s'unir avec Dieu, le quatrième besoin, l'avidité, lui sera ôté, ou il sera tellement diminué qu'il sera à peine perçu.

Dans la mesure où, par le jeûne, les convoitises de la chair faiblissent, le besoin spirituel, la recherche de Dieu, se développe :

"Comme une biche soupire après des courants d'eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu." PSAUME 42:1

Dès lors, l'esprit de prière s´anime, et il apparaît un fort désir intérieur, celui de prier sans cesse. Il s´agit du Saint-Esprit qui entre en action par Ses impulsions et Ses effets.

Face à un tel développement spirituel, on doit s'attendre à des contrecoups et à des épreuves sataniques de toutes sortes. Parfois, un mur semble se dresser devant nous, tel une barrière face à nos prières. Mais, cher lecteur, ne soyez pas découragé ! Si vous persévérez, la victoire sera vôtre. N'oubliez pas que vous vous trouvez en plein milieu du feu d'un puissant combat spirituel !

 

L'achèvement du jeûne

Plus le jeûne est long, plus il requiert d'attention, surtout si les mêmes habitudes alimentaires doivent être reprises. Peu à peu, notre estomac doit reprendre son activité, et cela prend un certain temps. A l'époque de la Bible, Israël, les prophètes et Christ connaissaient bien les lois de Moïse, des prophètes et des Esséniens concernant la nourriture. Ils savaient quelles étaient les précautions nécessaires pour terminer un jeûne. Après un jeûne d´un certain temps, l'estomac devient comme celui d'un enfant. Ainsi, après avoir jeûné déjà deux ou trois jours, on ne peut pas reprendre tout de suite un repas ordinaire. Cela peut causer de graves lésions physiques. Il faut donc commencer par se nourrir de jus de fruits, de fruits frais (ou bien en conserve) et de soupes légères, puis de légumes et d´un peu de lait ; tout cela en petite quantité, et jusqu'au quatrième jour environ. On ne devrait pas reprendre ses habitudes alimentaires avant que le même nombre de jours de jeûne ne se soit écoulé. Plus on reprend doucement ses habitudes alimentaires, mieux c'est pour le corps et le système nerveux.

Lors du jeûne, la perte de poids s'élève en moyenne à environ une livre par jour. Mais cela dépend du poids de la personne. Au début, une personne lourde perdra plus d'une livre, tandis qu'une personne légère maigrira moins. De toute façon, la perte de poids est toujours moins importante vers la fin du jeûne qu'au début.

Les conséquences du jeûne

A trois reprises, le docteur Tanner jeûna 40 jours, et il expliqua qu'à chaque fois, au cours de la seconde moitié du jeûne, la magnificence inexprimable du monde céleste lui avait été révélée. Il atteignit l'âge de 92 ans et attribua son grand âge à la bénédiction du jeûne. Il a prouvé que l'on peut, de nos jours, supporter 40 jours de jeûne sans en subir aucun dommage, comme le fit autrefois Jésus-Christ. M. Tanner n'était pas seulement médecin, mais il était aussi un fervent Chrétien.

Luther jeûna plusieurs jours de suite au moment où il traduisit la Bible. C'est peut-être là le secret de son excellente traduction. Sa grande foi et son immense victoire dans la réalisation de la Réforme s'expliquent sans aucun doute par sa vie de prière ainsi que par le jeûne.

Mais, aujourd'hui, presque plus personne ne jeûne, et la prière reste dénuée de puissance si elle n´est accompagnée du jeûne. Voilà pourquoi rien ne se passe. Ce n'est pas Jésus qui gagne, mais satan. Alors réveille-toi, peuple de Dieu endormi !

En 1932, Dieu, dans Sa grâce, m´accorda pour la première fois Sa bénédiction sur une campagne de réveil. Dans la ville pétrolière de Novata, dans l'Etat d'Oklahoma, je ne connaissais que trois familles. L'une d'entre elles s'était adonnée à la prière et au jeûne. Après un certain temps, alors que nous avions prié et jeûné ensemble avant le début des réunions, et constaté que chaque membre de notre petit groupe était né de nouveau, nous nous procurâmes un grand terrain nous permettant de tenir des réunions en plein air. C'était pendant la saison chaude.

Dès la première réunion, les gens vinrent en foule. L'affluence devenait de plus en plus grande. Puis Dieu commença à agir. Une dame qui s'était fait conduire en voiture avec les côtes cassées, et que l'on avait amenée sur un brancard, expérimenta une guérison immédiate. Il en fut de même pour un garçon sourd-muet, et un homme dont le bras avait toujours été paralysé. Beaucoup de gens furent baptisés du Saint-Esprit.

D'autres bénédictions provenant du jeûne

à Battleford, Sask., Canada

Le début du réveil ici à Battleford remonte à 1947, lorsqu'environ 70 écoliers se réunirent pour lire la Bible et s'exercer au jeûne et à la prière. Environ trois mois plus tard, le réveil commença tout d'un coup, dans une pièce où tous les élèves s´étaient rassemblés pour méditer. Jour après jour, la gloire de Dieu descendait sur nous comme une force merveilleuse. Une repentance profonde saisit chacun de nous, et nous étions très touchés. Certains jeûnaient pendant une ou deux semaines, d'autres davantage. Certains jeûnaient même 40 jours.

Avant que ces événements ne commençassent, nous nous trouvions comme devant un mur et ne pouvions rien faire d'important pour la gloire de Dieu. Tandis que nous continuions dans le calme nos recherches bibliques, nous reçûmes un jour le livre de Franklin Hall sur "le Jeûne et la Prière". Nous commençâmes tout de suite à jeûner et à prier. Jusque-là, nous n'avions pas encore compris quels effets nous pouvions expérimenter par un jeûne durable. Le réveil n'aurait jamais été possible sans la connaissance de cette merveilleuse vérité.

L'arrivée du frère Branham au Canada, avec son service de guérison, représenta un autre élément important pour la préparation de nos coeurs.

Le réveil continua, et la gloire et la puissance de Dieu se répandirent dans toute la région. Il n'y avait pas de bavardages inutiles ou d'éclats de rire, chacun avançait calmement dans la crainte du Dieu vivant.

Une réunion de jeûne et de prière

En 1946, un groupe de croyants de confessions différentes se réunit à San Diego pour s'informer sur le jeûne et la prière. Beaucoup de gens commencèrent un jeûne de consécration. Certains jeûnèrent de 21 à 40 jours sans interruption. Tous demandaient avec larmes dans la prière un réveil dans le monde entier, pour que l'humanité soit sauvée et guérie, et que le Saint-Esprit se répande avec Ses dons, comme au temps des apôtres.

Le résultat de cette conférence fut merveilleux : il y eut beaucoup de miracles de guérison au nom de Jésus. Des démons furent chassés, des somnambules furent guéris, des tumeurs cancéreuses disparurent, des aveugles recouvrèrent la vue, des invalides purent marcher, des ulcères se desséchèrent, des paralytiques et des tuberculeux furent guéris, des penchants pour le tabac et l´alcool furent abandonnés, et des maladies de toute sorte furent supprimées. A la fin des réunions, une foule de gens s´avançait pour être baptisée du Saint-Esprit.

Dans ces réunions de réveil, que parfois l'auteur même guidait, nous pouvions voir chaque année environ mille âmes accepter Jésus comme leur Sauveur. Ces convertis étaient pour la plupart des croyants de différentes nationalités, ce qui permit à d'autres pays et régions d'entendre parler du réveil.

Une chaîne de prière fut tenue jour et nuit avec le soutien du jeûne, sous la responsabilité de soeur Helen Hall pendant plusieurs mois. Le Seigneur chargea l'auteur de commencer une croisade de jeûne et de prière, qui devait bientôt se répandre partout dans le monde. Dale et Barbara Hanson, des frère et soeur qui séjournaient chez nous, y apportèrent leur contribution. En peu de temps, beaucoup d'autres prédicateurs et de croyants remplis du Saint-Esprit furent réveillés, afin de prêcher aussi, de leur côté, la prière et le jeûne de façon instructive.

Ensuite, beaucoup de croyants de Los Angeles et de Californie du Sud commencèrent également à jeûner. Ainsi, le feu de l'Esprit se répandit dans tout le Sud, jusqu'au Canada. Peu à peu, les gens se mettaient à jeûner et à prier dans tout le pays. Hommes et femmes se mirent en peine, en priant sérieusement, pour le salut de leur nation. Un tel effort et une telle lutte forcèrent le bras de Dieu et ouvrirent les écluses du ciel.

Des milliers de merveilleux témoignages arrivaient de partout dans le monde, attestant de l'accomplissement des prières.

L'auteur s'occupait de réunions particulières de jeûne et de prière dans de nombreux endroits aux Etats-Unis. Les plus grandes salles de conférence se remplissaient de gens, il y avait des réunions de 14 000 participants de toutes dénominations. Ensuite, des milliers de croyants commençaient à jeûner et à prier pour un réveil mondial ;ceci fut le vrai début des grandes campagnes de guérison évangéliques,comme on les appelle aux Etats-Unis. Elles se présentent partout aujourd'hui comme un phénomène unique, et réveillent les gens, parfois convertis par milliers, en une seule évangélisation.

Ces actions de l'Esprit sont aujourd'hui plus nécessaires que jamais ; car non seulement les barrières confessionnelles empêchent l'Esprit de Dieu d'agir dans l'assemblée de Jésus, mais ce sont surtout les doutes, la critique de la Bible et l'incrédulité qui pèsent sur l'église.. La foi est morte si elle n'a pas les oeuvres,, nous est-il dit en JACQUES 2:20. Pour que les signes énoncés en MARC 16:17,puissent apparaître, les nuages sombres de l'incrédulité doivent être balayés. D'après les paroles de Jésus au chapitre 17 de MATTHIEU,l'incrédulité est chassée par la prière et le jeûne.

Témoignage d'un fumeur

Le 31 Décembre 1945, j'ai commencé un jeûne de consécration après avoir entendu du Pasteur Franklin Hall un enseignement approfondi à ce sujet. Pendant 14 jours, je n'ai pris aucun repas. Je buvais de l'eau pour nettoyer mon organisme. J'étais un grand fumeur et il me paraissait impossible d'abandonner le tabac. Mais, déjà le troisième jour du jeûne, je n'avais plus aucune envie de fumer. Le quatrième jour, la faim me quitta, et, un peu plus tard, je perdis toute sensation de faiblesse. A mon étonnement, je me sentais mieux et plus fort chaque jour. Je pouvais prêcher d'une façon plus décidée et percutante, avec de bien meilleurs résultats.

Quelques jours plus tard, je reçus le merveilleux baptême du Saint-Esprit. Je continuais à aller travailler, et cela n'était pas trop dur pour moi. Je dois donc témoigner que l'enseignement du frère Hall est vrai, et qu'il a eu un merveilleux effet dans ma vie. Beaucoup de gens me disent que j'ai maintenant meilleure mine. Lorsque j'ai commencé à jeûner, je pesais 70 kilos. Après ce jeûne de 14 jours, j'avais perdu 8 kilos, et ma nervosité avait également disparu. Mais le meilleur de tout cela fut d'avoir obtenu une expérience beaucoup plus riche avec le Seigneur en ayant reçu le Saint-Esprit.

Mon jeûne fut plus court que beaucoup de ceux de mes frères et soeurs. Pourtant j'espère commencer, un jour, un jeûne de 40 jours. Les Chrétiens ignorent complètement ce qu'ils peuvent gagner par le jeûne.

Charles Wilson, 4010 Euclid Av., San Diego 5, Californie

Témoignage après un jeûne de 24 jours

Je voudrais vous dire que c'est merveilleux de jeûner. J'ai jeûné 24 jours sans nourriture, ne buvant que de l'eau. Après avoir jeûné pendant 2 semaines, un garçon épileptique fut oint d'huile et reçut la prière. Le Seigneur m'avait mis un fardeau pour lui sur le coeur ; il s'agissait du fils de mon amie. Immédiatement, nous avons senti que quelque chose le quittait ! Il s´agissait de démons. Le garçon se tenait debout, souriant et réjoui, et en quelques jours, il trouva pour la première fois de sa vie un emploi qu'il occupe encore aujourd´hui.

J'ai continué le jeûne en suivant les indications du Révérend Hall pendant 3 semaines et 3 jours. Je travaillais à la maison, préparais 3 repas par jour pour ma famille, et je n'eus jamais faim. Je me sentais plus forte et mieux que jamais.

Je suis reconnaissante d'avoir pu faire l'expérience du jeûne et de la prière, et je peux seulement dire que cela m'a beaucoup aidée physiquement et spirituellement.

Mrs. Mary Williams, National City, Californie

Un jeûne de 40 jours amène le réveil

A l'âge de 19 ans, j'ai failli mourir de la grippe. Dans ma détresse, je me suis tourné vers le Seigneur et je lui ai promis de prêcher l'Evangile s'Il me guérissait. J'ai ensuite fait l'expérience d´un ravissement. Pendant douze heures, j'ai été élevé dans la sphère céleste. Lorsque je suis revenu à moi, j'étais complètement guéri. Alléluia !

A cette époque, le Seigneur me parla par une voix intérieure : " Si tu es fidèle dans le jeûne et dans la prière, Je réveillerai des missionnaires partout dans le monde." A cette époque, je jeûnais souvent 3-7 jours.

Une fois, après avoir jeûné et prié pendant deux semaines, Jésus m'apparut, pendant la nuit, dans ma chambre. Une lumière claire, plus brillante que le soleil, remplissait la pièce. Jésus était au pied de mon lit, entouré d'une merveilleuse splendeur. Cet événement m'a tellement bouleversé qu'en marchant, je me croyais dans les nuages.

Peu après, durant un jeûne de cinq jours, je me mis à prier et à parler dans une autre langue, qui m'était inconnue. C'était le don du parler en langues, mentionné en 1 CORINTHIENS 12 et 14. Un missionnaire venu de Rome constata que je parlais italien, et il traduisit ce que j'avais dit.

Après un autre jeûne de 7 jours, le Seigneur amena un réveil à Dayton, dans l'Ohio, où une foule de malades fut guérie et beaucoup d'âmes converties.

Un jour, une dame me remit le livre de Franklin Hall qui traite du jeûne et de la prière. J'appris dès lors à jeûner plus longtemps que deux semaines. Le Seigneur mit sur mon coeur le fardeau des gens qui n'étaient ni sauvés, ni guéris, à tel point que je pouvais à peine dormir la nuit, tant ma compassion et ma tristesse étaient grandes. Jésus me montra à nouveau que, sous peu, il y aurait partout dans le monde plusieurs nouveaux missionnaires qui devaient servir l'humanité par le jeûne et la prière. Ainsi débuteraient de plus grands réveils, tels que le monde n'en aurait jamais vus, car Jésus dit :

"celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père". JEAN 14:12

Si l'on réfléchit aux oeuvres destructrices produites à grande échelle par satan durant les 50 dernières années, au cours des deux guerres mondiales, ainsi qu´à toutes leurs conséquences, il est alors compréhensible que le Seigneur Jésus fera à la fin de ce siècle des oeuvres jamais vues jusqu'à présent. A Lui soit la gloire pour l'éternité !

Après avoir jeûné et prié pendant 40 jours, j'ai fait l'expérience de beaucoup de miracles du Saint-Esprit. J'avais l'impression que mon esprit avait quitté mon corps. Dans une vision, j'ai vu dans une salle immense, à Détroit, environ 30 000 âmes accepter Jésus comme leur Sauveur.

Cette vision s'est réalisée par le service que les évangélistes William Branham, G. Lindsay, F. Boswirth et d'autres ont opéré à Détroit. Pendant ces réunions, des milliers d'hommes ont été convertis à Christ, et beaucoup de gens furent guéris.

de Norbert Homuth
Adapté du livre "Jeûne et Prière - La Puissance Atomique de Dieu", de Franklin Hall